Novak Djokovic
Le Serbe Novak Djokovic | AFP - MARK RALSTON

Djokovic domine Gasquet à Pékin

Publié le , modifié le

Avant même d'entrer sur le court pour sa demi-finale du tournoi de Pékin, Novak Djokovic savait qu'il ne serait plus N.1 mondial à partir de la semaine prochaine. Rafael Nadal, vainqueur de Berdych dans l'autre demie, le remplacera dès lundi. Cela n'a pas empêché le Serbe de mettre fin à la belle semaine de Richard Gasquet (N.5), qui s'incline 6-4, 6-2. La finale opposera donc les deux N.1 mondiaux, l'actuel et le futur, pour leur 38e duel.

La passation de pouvoir sera réelle. Novak Djokovic a gagné le droit d'affronter, en finale, Rafael Nadal, qui va lui succéder à la tête du classement mondial dès lundi. Quelque soit le résultat de cet affrontement. La donne était connue par tous depuis le début de la semaine. Et pour la 38e fois de leur carrière, le Serbe et l'Espagnol se défieront, le futur N.1 mondial menant par (22-15) et restant surtout sur trois victoires consécutives. Pire encore, Nole n'a battu son rival que deux fois en huit matches depuis deux ans (finales en Australie 2011 et Monte-Carlo 2013). Il ne partira donc pas favori, même s'il a montré une belle force de caractère lors de sa demi-finale.

Est-ce la perte de son statut qui l'a perturbée en début de match ? En tout cas, le Serbe a mal débuté commettant beaucoup de fautes de revers, et Richard Gasquet en a profité pleinement. Le Français menait ainsi 3-1, lorsque l'équilibre s'est inversé. Plus incisif, plus précis, la tête de série N.1 a aligné quatre jeux consécutifs pour mener (5-3), puis prendre la première manche (6-4). La suite de la rencontre était à sens unique, Djokovic ne faisant qu'accroître la différence avec son adversaire pour finir, sur un smash de fond de court sur lequel le Biterrois ne s'est pas battu, sur un score net 6-4, 6-2 après 1h18 de jeu. Si Gasquet a confirmé cette semaine que David Ferrer n'était plus sa bête noire, il n'en va pas de même du Serbe, qui vient de lui infliger sa 9e défaite en dix matches.