Roland Garros balle prétexte
. | DR

Deux tennismen, dont un Français, suspendus pour corruption

Publié le , modifié le

La Tennis integrity unit (TIU), chargée par la Fédération internationale de tennis de surveiller tous les agissements tournant autour de la corruption, a suspendu deux joueurs pour six mois. L'Italien Walter Trusendi, 30 ans et actuel 425e mondial, a écopé de 6 mois ferme, et le Français Elie Rousset, 25 ans et 576e mondial, de 6 mois dont 3 avec sursis. Ils ont été reconnus coupables de n'avoir pas respecté une loi qui dit que "aucune personne n'a le droit, directement ou indirectement, d'arranger un résultat ou tout autre aspect d'un match".

C'est une sanction lourde, et un motif grave. Walter Trusendi et Elie Rousset ne pourront plus jouer au tennis durant les six prochains mois, pour corruption. C'est la Tennis Integrity Unit (UTI), créée en 2008 par la Fédération internationale afin de surveiller les agissements des joueurs dans le monde professionnel face aux paris en ligne, aux matches truqués, qui a pris cette décision. L'infraction des deux joueurs a été constatée lors du même tournoi, en 2014. L'Italien a en plus été sanctionné d'une amende de 5000 dollars, alors que le Français doit payer la même somme, mais comme sa sanction est assortie d'un sursis, il doit payer 2000 dollars à l'issue de sa suspension de trois mois. Aucun autre information n'a été divulguée par la TIU. Ni les circonstances, ni les faits en détails, ni la moindre indication sur l'enquête.

L'histoire racontée par un joueur, ami de Rousset

Pour en savoir plus, certains joueurs n'ont pas hésité à raconter l'histoire. Grégoire Jacq l'a fait sur sa page Facebook. A 22 ans, le 668e mondial est un ami d'Elie Rousset. Il l'a croisé aujourd'hui surun tournoi et ce dernier lui a raconté les événements: "L'histoire, pour faire rapide, c'est qu'Elie, à un challenger au Maroc l'année dernière, était premier Lucky Loser sur la liste", écrit-il. "Traduction, si un joueur du tableau principal se retire, il prend sa place et joue un match pour gagner 8 points ATP et quelques 700$. Un joueur du tableau vient alors vers lui et lui propose de le remplacer car celui-ci est malade mais en échange, Elie doit lui donner les gains du premier tour. Si Élie refuse, le joueur ira sur le court, jouera deux jeux puis abandonnera et repartira avec les 350$ du premier tour.. et Élie repartira chez lui sans avoir joué ! Ainsi, Élie accepte et joue à la place du joueur malade a qui il donne les 350$ du premier tour. Un an plus tard après une très longue enquête, le verdict tombe." Il s'agirait du tournoi Challenger de Mohammedia, en juin 2014, et ce serait donc l'Italien Walter Trusendi qui aurait proposé ce deal au Français. 

Sur la toile, certains prennent partie, comme Laurent Rochette, un joueur français.

Grégoire Jacq, sur sa page Facebook, fait part de la détresse de son ami, "abattu" et qui n'a "pas de possibilité de faire appel, même pas le droit de jouer son 8e de finale cet après-midi". Et il affirme: "Il n'y a eu aucun match truqué, simplement une situation qui arrangeait les deux joueurs." Et il conclut: "C'est un joueur qui a toujours était exemplaire sur le court et super sympa hors du court." Si cette version est avérée, il ne semble pas que le retrait du joueur italien a eu une conséquence sur le tournoi, d'autant plus que le Français a perdu dès le 1er tour.