Elena Dementieva - Indian Wells 2010 - portrait
Elena Dementieva - Indian Wells 2010 - portrait | AFP - JEFF GROSS

Dementieva, clap de fin sur une défaite

Publié le , modifié le

Pour le dernier match de sa carrière, Elena Dementieva a été battue par l'Italienne Francesca Schiavone qui s'est imposée 6-4, 6-2 pour décrocher son premier succès dans ce Masters féminin. Mais les deux filles étaient déjà condamnées à l'élimination dans le groupe Marron. La première place du groupe Blanc est revenue logiquement à Vera Zvonareva, victorieuse de Kim Clijsters 6-4, 7-5. Zvonareva jouera Wozniacki en demies, Clijsters affrontera Stosur.

Des larmes mais un grand sourire. Elena Dementieva a mis fin à sa longue carrière sur une défaite. Et si la Russe, âgée de 29 ans, a parfois laissé les larmes couler sur ses joues durant ces longues années, notamment à Roland-Garros, ce n'est pas elle qui a craqué sur le court de Doha. Alignées sur le terrain à l'issue du match, les participantes au Masters féminin avaient bien du mal, au moment de l'hommage, à cacher leur émotion. Après douze ans en tant que professionnelle, après son dixième Masters, Elena Dementieva a rangé sa raquette, mettant fin à sa vie d'athlète de haut niveau à la place de 9e joueuse mondiale. Et c'était bien là le seul moment de tension de cette première rencontre du soir.

"Je voudrais remercier tout le public qui, à travers le monde, m'a soutenue. C'est très émouvant et très difficile de dire aurevoir", a-t-elle dit. Sa compatriote Vera Zvonareva s'est ensuite emparée du micro pour remercier Dementieva de ce qu'elle avait apporté au tennis russe. "La Russie est fière de toi. Tu as apporté beaucoup, non seulement au tennis russe mais aussi à tout le sport russe. Tu as été une inspiration et un modèle pour les jeunes", a-t-elle dit. "Nous avons plus ou moins grandi ensemble", a souligné de son côté la Belge Kim Clijsters, 27 ans. "Elle a été une des filles les plus gentilles et les plus professionnelles du circuit. Cela va être difficile de retrouver une joueuse comme elle." Et la directrice de la WTA, Stacey Allaster, a plaidé pour qu'elle reste dans le milieu: "Vous avez été une ambassadrice fantastique et vous ne pouvez pas nous dire au revoir, c'est juste un nouveau chapitre qui s'ouvre dans votre vie", a insisté Allaster. "C'est votre famille, alors, ne vous éloignez pas trop longtemps."

Pas de stress, pas d'enjeu. Pour leur treizième confrontation sur le circuit, Elena Dementieva et Francesca Schiavone n'avaient rien à perdre sur le terrain de Doha, la Russe ayant perdu contre Wozniacki et ayant trop de retard au set average pour revenir sur Stosur, tandis que l'Italienne n'avait pas gagné le moindre match jusque-là. Déjà éliminées, elles étaient donc tranquilles pour aborder cette rencontre. Pour la seule lauréate d'un Grand Chelem présente dans ce groupe Marron, ce déficit de victoire a été réparé. Au lendemain de son échec en trois manches contre la N.1 mondiale, la Milanaise a dominé la 9e mondiale, la battant pour la 6e fois, et donc pour la dernière fois. Après lui avoir barré la route de la finale de Roland-Garros et d'un possible premier tournoi du Grand Chelem accroché à son palmarès, Schiavone est donc la dernière à avoir croisé le fer avec une joueuse qui a pratiquement passé dix ans sans arrêt dans le Top 10 mondial. Et Roland-Garros restera à jamais les plus grands regrets de sa carrière, sa finale 2004 contre Myskina ayant été un calvaire et son dernier match à Auteuil s'étant soldé par un abandon après un premier set acharné, et perdu. En douze ans, Elena Dementieva n'aura atteint que deux finales du Grand Chelem, toutes deux en 2004, avec Roland-Garros et l'US Open, devenant tout de même championne olympique en 2008, après avoir été vice-championne olympique en 2000. Et elle laissera derrière elle une image de joueuse gracieuse, à la technique très sobre, mais au mental et au service parfois fragiles.

Pour le deuxième acte de la soirée, ce sont les deux joueuses les plus émues qui se faisaient face. Déjà qualifiées, Vera Zvonareva et Kim Clijsters ont livré un bras de fer indécis jusqu'au bout, finalement remporté après 1h24 par la Russe, qui confirme ainsi son statut de tête de série N.2. Cette victoire lui offre ainsi la première place de ce groupe blanc, et un statut d'invincible avant de se projeter en demi-finale. Dans l'ultime rencontre, Jelena Jankovic a parfait son zéro pointé en s'inclinant pour la troisième fois dans ce Masters, face à la Bélarusse Victoria Azarenka 6-4, 6-1.

Résultats

Groupe marron:
Francesca Schiavone (ITA/N.4) bat Elena Dementieva (RUS/N.7) 6-4, 6-2

Groupe blanc:
Vera Zvonareva (RUS/N.2) bat Kim Clijsters (BEL/N.3) 6-4, 7-5
Victoria Azarenka (BLR/N.8) bat Jelena Jankovic (SER/N.6) 6-4, 6-1

Programme des demi-finales samedi:

Caroline Wozniacki (DEN) - Vera Zvonareva (RUS)
Samantha Stosur (AUS) - Kim Clijsters (BEL)