Juan Martin Del Potro (Masters de Londres)
Juan Martin Del Potro est venu à bout de Richard Gasquet | GLYN KIRK - AFP

Del Potro renverse Gasquet au Masters

Publié le , modifié le

Juan Martin Del Potro a remporté son duel face à un Richard Gasquet tenace. L’Argentin s’impose en trois sets 6-7, 6-3, 7-5 dans une partie où Richard Gasquet aura eu les occasions mais dans laquelle il est tombé sur un très bon Del Potro.

Richard Gasquet s’est battu pour remporter le match le plus à sa portée dans ce groupe de la mort mais il a du s’incliner les armes à la main face à Juan Martin Del Potro qui sans jouer son meilleur tennis aurait été très solide durant les deux derniers sets.

La première manche est un modèle de guerre tactique. Comme il l’avait annoncé, Richard Gasquet tente tant bien que mal de casser le rythme pour se mettre à l’abri de la puissance de son adversaire. Le Français évite tant qu’il peut d’offrir des balles faciles sur le coup droit de Del Potro. D’entrée de jeu, les deux hommes se livrent à sacré combat. Le premier point du match est un rallye de 32 coups dans lequel Del Potro craque en revers. Le décor est planté.

Gasquet agressif

L’Argentin n’en reste pas moins intraitable. Jusqu’à 4-3 en faveur de Gasquet et jusqu’à son quatrième jeu de service, la "Poutre de Tandil" ne concède pas un seul point sur sa mise en jeu. De l’autre côté du filet, le Français s’accroche et lui aussi est solide sur sa mise en jeu. Il faut attendre ce 8e jeu du match pour voir Gasquet s’adjuger un point sur le service adverse. En un jeu, il va même s’offrir quatre points et le break avec. Malheureusement, il craque dans la foulée et perd son avantage. Le Biterrois s’aventure dans une fin de set à suspense. Qu’il va maîtriser comme un joueur du Top ten qu’il est désormais. Le tie break basculer sur deux coups offensifs de Gasquet qui n’hésite pas à prendre le filet et à tenter sa chance en retour de service. L’agressivité paye et le Français empoche le premier set 7-6 (7/4).

Del Potro se reprend

Dans le début du deuxième set, Gasquet ne poursuit pas sur sa lancée. Rattrapé par ses sept semaines consécutives en tournoi, "Richie" baisse d’intensité et commet surtout beaucoup plus de fautes que lors du premier set. Sur les cinq premiers jeux de la manche, il va commettre autant de fautes directes que sur les 13 jeux du premier set ! Bilan, Juan Martin Del Potro fait le break et s’échappe en étant toujours aussi efficace sur ses jeux de service. A 5-2, Gasquet est proche de concéder le double break et le set mais il sauve deux balles et entretient l’espoir. Un espoir qu’il va lui-même briser en ratant un smash qui lui aurait permis de se procurer deux occasions de refaire son retard. Del Potro, lui, ne laisse pas passer sa chance et conclut la manche 6-3. Tout est à refaire.

Gasquet laisse passer sa chance

La crainte de voir Richard Gasquet littéralement craquer physiquement est alors très présente. Le début de la dernière manche va rassurer son clan. Toujours aussi porté vers l’avant à la moindre balle courte de son adversaire, le Français conserve ses mises en jeu. La puissance et l’efficacité du service du vainqueur de l’US Open 2009 l’empêche de se procurer des balles de break mais Gasquet reste patient.

Quand l’opportunité se présente, Del Potro serre le jeu. A 3-2 en faveur de son adversaire et à 0/30 sur son service, il enchaîne quatre points de suite pour rétablir la situation. Dans le jeu suivant, c’est au tour du neuvième joueur mondial d’avoir une balle de break à sauver à trois reprises. Malheureusement, la troisième est la bonne pour Del Potro qui prend l’avantage. Comme dans tout match à suspense, les rebondissements sont légions. Alors qu’il sert pour le sert et qu’il semble se diriger vers la victoire, l’Argentin craque et offre le break blanc à son adversaire. Cadeau que va immédiatement rendre un Gasquet fatigué malgré une nouvelle balle de break sauvée. Le physique et la prise de risque font la différence dans ce "money time" et c’est l’Argentin, plus habitué à ce genre de matches qui fait la différence. Richard Gasquet doit s’incliner mais il a montré qu’il avait sa place dans la cour des grands. Reste désormais à rêver d’un exploit face à Federer et Djokovic.