Del Potro bourreau des Mousquetaires

Del Potro bourreau des Mousquetaires

Publié le , modifié le

Après son succès contre Richard Richard Gasquet (N.5) en quarts de finale, Juan Martin Del Potro (N.4) s'est qualifié pour la finale de l'Open 13 en venant à bout de Jo Wilfried Tsonga (N.1) en trois sets, 6-4, 6-7(9), 6-3 en 2h48 de jeu. L'Argentin affrontera dimanche Michael Llodra qui a disposé du Serbe Janko Tipsarevic (N.3) 6-4, 7-6(10). Sa puissance de frappe sera encore son meilleur atout.

Del Potro toujours un peu devant

Juan Martin Del Potro a pris les devants d'emblée, s'emparant du service adverse pour mener 2-0. Jo-Wilfried Tsonga est revenu au score avant de concéder son engagement une nouvelle fois. La manche tombait dans l'escarcelle de l'Argentin (6-4). Le deuxième set était très serré, les deux protagonistes se renvoyant coup pour coup. Tsonga se procurait une première balle de set à 5-4 sur la mise en jeu sud-américaine mais Del Potro l'annihilait. Idem dans le jeu décisif où la "Tour de Tandil" empêchait le Français de conclure à trois autres reprises.

Tsonga: "Il a été plus régulier, plus constant sur les points importants. Mon jeu d'attaquant n'était pas au point, il m'a juste attendu, j'ai fait beaucoup de fautes".

Tsonga sauvait également une balle de match sur une erreur de revers de son rival avant de parvenir à conclure (11-9) pour relancer la partie. Malheureusement pour lui, le Manceau se faisait breaker d'entrée dans la manche décisive. "Delpo" se détachait irrésistiblement à la marque (3-0 puis 5-2). Il ne tremblait pas pour conclure (6-3) et prendre sa revanche de la finale du tournoi de Vienne à l'automne dernier.Il vient de dominer Tsonga pour la quatrième fois en cinq matches. Le "Gaucho " tentera d'enlever le 10e titre de sa carrière dont le point d'orgue reste la victoire à Flushing Meadows en 2009 face à Roger Federer.

"Ca a été un match très dur pour moi et pour lui", a confié Del Potro. "Nous étions très proches. Je me sens chanceux d'avoir gagné. Il y a peut-être une volée qui lui manque pour breaker dans le troisième set. C'est agréable de jouer contre lui parce qu'il n'arrête jamais de se battre. J'ai essayé de rester calme le plus possible, c'est ce qui compte contre les grands joueurs. Pourtant, quand j'ai raté ma première balle de match, j'étais en feu mais je voulais avoir l'air calme, je travaille là-dessus. Je suis très heureux de jouer une nouvelle finale. J'ai déjà joué Mika (Llodra, NDLR) la semaine dernière, ça avait été un match dur, et en finale tout peut arriver".

Llodra efficace

Llodra, vainqueur du Serbe Janko Tipsarevic en deux sets, 6-4, 7-6 (12/10), a en effet validé son ticket. Le Français tentera de décrocher son 6e titre en simple. Il aura fort à faire face à Del Potro, N.10 mondial. L'Argentin de 23 ans mène 2 à 0 dans leurs confrontations, dont une victoire la semaine passée à Rotterdam sur le chemin de la finale. Mais le Parisien, 31 ans, est comme chez lui à Marseille, où il a atteint la finale en 2009 avant de s'imposer en 2010.

Llodra: "C'est super de pouvoir faire une nouvelle finale ici à Marseille. Je savais que ça allait être compliqué mais depuis le début de la semaine, j'essaie d'aborder les matchs de la même manière, de me concentrer sur mon service et derrière d'être un peu audacieux, tenter des choses en retour. Une nouvelle fois aujourd'hui, ça a payé".

Llodra, 50e mondial, s'est montré très solide pour venir à bout d'un Tipsarevic friable dans les moments décisifs. Le gaucher a déroulé son jeu de serveur-volleyeur, s'assurant ses jeux de service. En retour, ses grandes frappes à plat lui ont permis de s'emparer de la première manche. Au deuxième set, les deux joueurs sont restés au coude à coude jusqu'au jeu décisif. Là, Llodra a concédé d'entrée un mini-break avant de sauver six balles de set et de l'emporter sur sa première balle de match (12/10).

Résultats des demi-finales

Juan Martín Del Potro (ARG/N.4) bat Jo-Wilfried Tsonga (FRA/N.1) 6-4, 6-7 (9/11), 6-3
Michaël Llodra (FRA) bat Janko Tipsarevic (SRB/N.3) 6-4, 7-6 (12/10)

Grégory Jouin @GregoryJouin