Monfis - Tsonga 2010
Gaël Monfils et Jo-Wilfried Tsonga ont un objectif commun : le Masters de fin de saison | AFP - PASCAL GUYOT

Combien de Français au Masters ?

Publié le , modifié le

En s’imposant dimanche à Vienne, Jo-Wilfried Tsonga a certainement validé sa qualification pour le Masters de Londres, regroupant les huit meilleurs joueurs de la saison. Désormais septième à la Race, devant Mardy Fish, les scénarios se compliquent pour ses poursuivants même si Almagro, Tipsarevic ou Del Potro peuvent encore y croire. Côté français, Monfils et Simon sont loin mais le Masters 1000 de Bercy peut changer la donne.

Sauf incident, Jo-Wilfried Tsonga se rendra à Londres. En remportant le tournoi de Vienne dimanche, le septième de sa carrière, le Manceau a ajouté 100 points très précieux à son classement "Race". De quoi chiper la septième place du classement à Mardy Fish (2890 point contre 2875) et se mettre à l’abri du retour de Nicolas Almagro, neuvième avec 2370 points. Comme en 2008, Tsonga devrait goûter aux joies du Masters (du 20 au 27 novembre) mettant en scène les huit joueurs les plus réguliers de la saison. Et pourquoi pas tenter d’y faire un meilleur résultat, lui qui s’était incliné lors de ses trois matchs en Round Robin (phases de poule).

De quoi récompenser une saison pleine où il a su se relancer tennistiquement. D’abord, en mettant un terme à sa collaboration avec Eric Winogradsky en avril après le tournoi de Miami afin de retrouver un jeu plus spontané. En cherchant à prendre du plaisir sur le court, l’ancien finaliste de l’Open d’Australie a retrouvé de sa flamboyance. Une finale au Queens, une demie à Wimbledon, un quart à l’US Open et deux titres : à Metz puis à Vienne sont venus enrichir sa saison. Epargné par les blessures, dont l’hernie inguinale qui l’avait handicapé en début d’année, Tsonga a retrouvé son fauteuil de numéro 1 français. Absent l’année dernière du Masters de Paris Bercy, qu'il avait remporté en 2008, il peut encore décrocher de gros points. Surtout qu’il a fait de ce rendez-vous à domicile son objectif de fin de saison. Malgré l’enchaînement des matchs ces dernières semaines (avec sa victoire à Metz et la tournée asiatique), il reste motivé pour jouer devant les siens. "Même à l’agonie, je n’ai pas peur de disputer Bercy, confie t-il. C’est mon tournoi de cœur et je sais que fatigué ou non, ça sera bon."

Monfils et Simon doivent croire aux miracles

Ca se complique en revanche pour Gaël Monfils et Gilles Simon. Si les deux Tricolores peuvent encore espérer mathématiquement se qualifier pour Londres, il faudra briller à Valence et Paris. Mais le Parisien, quart de finaliste cette saison à Roland-Garros sait surprendre son monde. Alors qu’une blessure au genou le tenait éloigné des courts, il est venu s’imposer à Stockholm la semaine passée et se relancer dans la course à la qualification. Problème pour l’actuel 14e joueur mondial au classement Race : le temps joue contre lui. Il ne lui reste désormais plus que deux rendez-vous, Valence et Bercy pour prendre des points. Une mission délicate pour ces deux tournois où il reste sur un quart de finale et une finale.

Gilles Simon en revanche a tout à gagner en se déplaçant à Valence et Bercy. 12e du classement Race, avec 2155 points, le Niçois, à l’aise sur les surfaces rapides peut espérer grignoter les points qui lui manquent pour ravir la neuvième place de Nicolas Almagro et devenir le premier remplaçant. Vainqueur de deux tournois cette saison, à Sidney et Hambourg, l’ancien sixième joueur mondial serait récompensé pour sa régularité lors des tournois mineurs. Car lors des grands rendez-vous, il peine encore à se distinguer, lui qui n’a pas dépassé les huitièmes de finale en tournoi majeurs cette saison. S’il venait à se qualifier, ce serait la première fois que deux Français participent au Masters depuis 2008. La dernière fois, c’était déjà aux côtés de « Jo » Tsonga que le protégé de Thierry Tulane s’était qualifié. Neuvième du classement, il avait profité du forfait de Rafael Nadal pour s’inviter à Shanghaï et rallier les demi-finales, en accrochant notamment Roger Federer à son tableau. Bis repetita ?

Classement de la Race :

       1. Novak Djokovic (SRB)               13.295
       2. Rafael Nadal (ESP)                  9.500
       3. Andy Murray (GBR)                   7.200
       4. Roger Federer (SUI)                 5.185
       5. David Ferrer (ESP)                  4.300
       6. Tomas Berdych (CZE)                 2.940
       7. Jo-Wilfried Tsonga (FRA)            2.890
       8. Mardy Fish (USA)                    2.875
       9. Nicolas Almagro (ESP)               2.370
       10. Janko Tipsarevic (SRB)              2.305
       11. Juan Martin Del Potro (ARG)         2.180
       12. Gilles Simon (FRA)                  2.155
       13. Robin Soderling (SWE)               2.080
       14. Gaël Monfils (FRA)                  1.925
       15. Alexandr Dolgopolov Jr (UKR)        1.835