Clijsters Kim bras levés Masters 10 2010
Kim Clijsters victorieuse | AFP - Karim Jaafar

Clijsters redevient reine

Publié le , modifié le

Plus d'un an après son retour à la compétition, Kim Clijsters a remporté le Masters féminin à Doha. Face à la N.1 mondiale, Caroline Wozniacki, qui n'a toujours pas de Grand Chelem à son actif, la Belge a beaucoup mieux géré la tension de l'évènement pour l'emporter 6-3, 5-7, 6-3. Après 2002 et 2003, elle redevient la première "maitresse" de la WTA, deux mois après avoir conservé son titre de l'US Open.

Toujours fanny. Malgré son rang de N.1 mondiale, Caroline Wozniacki n'a toujours pas remporté le moindre tournoi du Grand Chelem. Le Masters de Doha pouvait s'apparenter comme l'ultime occasion de montrer sur le terrain qu'elle peut bien négocier des échéances majeures. Mais l'expérience lui manque toujours. Et cela s'est vu en tout début de rencontre, face à une Kim Clijsters qui a remporté en septembre son troisième US Open en carrière.

Stressée, tendue, la Danoise laissait s'échapper le premier jeu du match, son premier jeu de service. Elle parvenait tout de même à recoller ensuite à (2-2), avant de subir peut à peu la puissance et l'agressivité adverse. Moins mobile qu'à l'accoutumée, la N.1 mondiale avait du mal à trouver la bonne longueur, la bonne distance, et après avoir perdu le premier set (6-3), elle se dirigeait même vers un revers très net en concédant de nouveau son engagement dans la deuxième manche (4-2). Mais encore une fois elle s'accrochait, recollait à (4-4). La tension était de plus en plus intense, le jeu de plus en plus équilibré, et l'ancienne N.1 mondiale avait de plus en plus de mal à garder le bénéfice de son engagement. La chaleur faisait son effet, et Wozniacki arborait une très belle "casquette" de glace sur la tête, histoire de garder la tête froide. C'est ainsi qu'elle s'emparait finalement du service de la Flamande pour mener (6-5) et s'offrir l'opportunité de rebondir en accrochant une troisième manche. Un service gagnant sur sa deuxième balle de set la libérait et relançait totalement la rencontre.

Et Caroline Wozniacki, revigorée, continuait sur sa lancée en s'emparant du service de Clijsters (1-0). Mais cette dernière égalisait aussitôt (1-1) et le bras de fer se poursuivait. Pour le deuxième duel entre les deux joueuses (après la victoire de la Belge lors de l'US Open 2009), c'est le huitième jeu qui faisait pencher la balance, au terme d'un échange intense remporté sur un revers croisé par Clijsters pour faire le break (4-2). A (5-3), la 4e joueuse du monde avait l'occasion de conclure, mais encore une fois, la Danoise jetait toutes ses forces dans la bataille, et obtenait deux balles de débreak, que sa rivale effaçait comme une troisième obtenue ensuite avant de sauver une balle de match pour finalement baisser pavillon sur un retour de coup droit dans le filet.