Kim Clijsters grand écart coup droit Melbourne 2010
Kim Clijsters | AFP - William West

Clijsters au K par K

Publié le , modifié le

Après avoir battu l'Estonienne Kanepi en demi-finale du Tournoi de Paris Coubertin 6-1, 7-5, Kim Clijsters affrontera Kvitova pour le titre. La Tchèque, qui a éliminé la surprenante Américaine Bethanie Mattek-Sands (6-2, 6-0), tentera dimanche d'empêcher la Belge de fêter dignement son accession à la première place mondiale.

 Clijsters, qui deviendra N.1 mondiale lundi, mène 2 à 0 dans ses confrontations avec la jeune Kvitova, 20 ans et 18e à la WTA. Mais la Tchèque, qui n'avait réussi à prendre que cinq jeux au total sur ces deux matches disputés en 2010, n'a cessé de progresser ces derniers mois, dans le sillage de sa demi-finale à Wimbledon 2010. Les deux joueuses partagent un début d'année en fanfare puisqu'elles n'ont perdu chacune qu'un seul match. Kvitova s'est imposée au tournoi de Brisbane - son deuxième titre - et a grimpé en quarts de l'Open d'Australie où elle a buté sur l'actuelle N.3 mondiale Vera Zvonareva. "Elle fait partie de ces joueuses que j'ai vu progresser le plus depuis que je suis revenue (en août 2009), a souligné Clijsters. Elle est dangereuse, elle joue de manière agressive et aime toujours aller de l'avant."

Clijsters atteint, elle, sa troisième finale de l'année, après Sydney - où elle s'est inclinée face à Li Na - et l'Open d'Australie - où elle a pris sa revanche face à la même Chinoise. Samedi en ouverture de la journée, Kvitova a livré un match plein de maîtrise face à la modeste américaine Bethanie Mattek-Sands, 48e mondiale, balayée 6-2, 6-0 en 59 minutes. Après un 2e tour et un quart de finale arrachés en trois sets, il ne lui a fallu cette fois que quatre jeux pour prendre la mesure de son adversaire. Le temps de faire le trou à 3-1, de voir Mattek-Sands gagner son service pour revenir à 3-2, et d'enchaîner ensuite neuf jeux pour se hisser pour la quatrième fois de sa carrière en finale. Dans la foulée, Clijsters, malgré une douleur au cou, a eu besoin seulement de 1 heure 19 minutes pour se débarrasser de l'Estonienne Kaia Kanepi, 17e mondiale, 6-1, 7-5. Comme à l'accoutumée, Clijsters a misé sur sa puissance et une défense de fer pour s'imposer face à une adversaire plutôt timorée. "Elle n'a pas été aussi agressive au début que ce que je prévoyais, a affirmé Clijsters. "Je lisais son service plutôt bien (...) et cela a pesé en ma faveur." La Belge a connu un gros trou d'air au seconde set pour se retrouver menée 4-1. Elle recollait cependant en alignant les coups gagnants et concluait sur sa troisième balle de match, implacable.

Julien Lamotte