David Nalbandian - Queen's 2012
David Nalbandian, disqualifié en finale du Queen's pour un geste anti-sportif | AFP - MIGUEL MEDINA

Cilic titré au Queen's sur tapis vert

Publié le , modifié le

Le Croate Marin Cilic a été sacré sur le gazon du Queen's, à Londres, après la disqualification de David Nalbandian, qui menait pourtant au score : 7-6(3), 3-4. L'Argentin a été pénalisé par l'arbitre pour avoir mis un coup de pied dans le panneau publicitaire devant un juge de ligne après avoir été breaké dans la deuxième manche. Une plainte pour agression a d'ailleurs été déposée lundi contre l'Argentin.

La police britannique a ouvert une enquête après le dépôt d'une plainte pour "agression" contre l'Argentin. "Nous avons été informés d'un incident qui s'est passé au Aegon Championships le 17 juin. Une plainte a été déposée et la police a ouvert une enquête", déclare Scotland Yard dans un communiqué.

La faute de trop. Habitué à exprimer son énervement sur le court, David Nalbandian est allé trop loin ce dimanche. En finale du tournoi de Queen's, l'Argentin a littéralement shooté dans le panneau publicitaire devant le juge de ligne. La structure a volé en éclat et son pied est venu frapper le tibia de l'arbitre. La sanction a été immédiate : disqualification. Les excuses, après coup, de l'ancien numéro 3 mondial n'y auront rien changé. L'arbitre a interrompu la rencontre et offert la victoire à Marin Cilic, 25e joueur mondial, pourtant mal en point dans cette rencontre après la perte de la première manche 7-6(3), 3-4.

Nalbandian : "On est parfois frustré"

Dommage, car le début de la rencontre avait offert un match plaisant entre les deux hommes. Un match équilibré qui avait vu la première manche se conclure par un jeu décisif où Nalbandian avait mieux géré les points importants. L'Albiceleste confirmait sa domination face à Cilic, contre qui il menait 4-1 dans leurs confrontations précédentes.

Forcement, au micro du stade, l'Argentin de 30 ans était un peu penaud : "On est parfois frustré sur  le court. C'est difficile de se contrôler. Je suis désolé", a-t-il confié même s'il a reconnu ne pas savoir s'il aurait dû être autorisé à continuer la rencontre. Déjà pénalisé à l'Open d'Australie pour avoir protesté contre l'arbitre, le Sud-Américain a ajouté une ligne peu glorieuse à son palmarès. Vainqueur sans vraiment pouvoir le savourer, Cilic a déclaré qu'il aurait "voulu gagner d'une autre façon". "Le match  était ouvert et il y avait eu de beaux échanges. C'est dommage de voir une  finale se terminer comme ça", a conclu le joueur de 23 ans. Grâce à cette victoire, il ajoute un 7e titre à son palmarès, le premier depuis son sacre à Saint-Pétersbourg en 2011.