Tomas Berdych
Tomas Berdych | AFP - MARK RALSTON

Berdych, le Pékin express

Publié le , modifié le

Tomas Berdych a remporté le tournoi de Pékin en battant en finale le Croate Marin Cilic au terme d'un match où le Tchèque a fini par imposer la puissance de ses frappes (3-6, 6-4, 6-1). Grâce à ce succès, Berdych revient comme un boulet de canon dans la course aux Masters en se repositionnant à la 7e place, juste devant Jo-Wilfried Tsonga, sa victime en demi-finale.

Tomas Berdych est aussi solide qu'il est peu souriant. C'est pour dire. Le monolithique Tchèque a pourtant toutes les raisons de se réjouir, lui qui vient de signer à Pékin le 6e succès de sa carrière, le premier après une disette longue de 29 mois ! Victorieux pour la dernière fois en finale à Munich en 2009, Berdych a enfin brisé la série noire. Intraitable depuis le début de la semaine à Pékin, la tête de série n°3 du tournoi a de nouveau fait parler ses lourdes frappes pour se défaire d'un Marin Cilic pourtant accrocheur en diable.

Avec 71 % de points gagnés derrière ses premières balles, le finaliste de Wimbledon l'an passé a su se mettre à l'abri des agressions du jeune Croate en retour. Le Tchèque s'est également illustré dans les moments chauds en écartant trois balles de break sur cinq alors que dans le même temps, Cilic n'en sauvait qu'une sur cinq. Au-delà de ces statistiques, Berdych a surtout fait preuve d'une sacré finish pour s'imposer. Ayant terminé sur un cinglant 6-1 dans le dernier set face à Tsonga la veille, l'homme à la casquette a remis ça face à Cilic. Ça en dit long sur les capacités physiques d'un joueur qui arrive frais comme un gardon dans le sprint final pour une qualification aux Masters. Avec 2850 points, il se propulse ainsi à la 7e position et devance d'une place Jo-Wilfried Tsonga (2780 points).

Julien Lamotte