Tomas Berdych sur la terre bleue de Madrid
Tomas Berdych sur la terre battue bleue de Madrid | JAVIER SORIANO / AFP

Berdych intraitable !

Publié le , modifié le

Rien ne semble pouvoir arrêter Tomas Berdych (N.6) à Madrid. Le Tchèque s'est qualifié pour la finale aux dépens de Juan Martin Del Potro (N.10). Deux sets. Deux jeux décisifs remportés 7-5 et 8-6. Pour sa troisième finale d'un Masters 1000, Berdych sera opposé au Suisse Roger Federer (N.3), tombeur du Serbe Janko Tipsarevic (N.7) 6-2, 6-3.

Berdych, qui avait échoué en demi-finale à Monte-Carlo il y a trois semaines, cherchera dimanche à remporter le 8e titre de sa carrière. Très à l'aise sur une surface détestée de la plupart des joueurs, Berdych n'a toujours pas perdu le moindre set cette semaine. Mais alors qu'il n'avait concédé que 12 jeux pour en arriver là, il en a cédé autant sur ce seul match. La partie a été extrêmement serrée et s'est jouée sur des détails dans les deux tie-breaks. Signe de l'intensité des débats, les deux joueurs ont inscrit exactement le même nombre de points (79). Del Potro (N.10), qui restait sur trois victoires face au Tchèque, dont une en demi-finale à Rotterdam en février, a été le premier à lui ravir son service cette semaine, en menant 2-1 dans le premier set. Mais, agacé par un court qui lui a plusieurs fois fait perdre son équilibre, il n'a pu tenir son engagement au moment de servir pour le gain du set. Il a ensuite mal abordé le jeu décisif, concédant du coup son premier set de la semaine. Dans la deuxième manche, Berdych a été le premier à breaker. Mais l'Argentin a répliqué peu après. Il est cette fois-ci resté au contact dans le tie-break, mais sans pouvoir forcer la décision. C'est la première défaite de la saison sur terre battue pour Del Potro, qui avait aligné dix victoires de suite sur cette surface, sans abandonner le moindre set.

Berdych est impressionnant mais Federer l'est tout autant. Il n'a éprouvé aucune peine à se débarrasser de Tipsarevic en deux manches. Mis en difficulté cette semaine lors de son premier match par le Canadien Milos Raonic (4-6, 7-5, 7-6), le Suisse a ensuite déroulé son tennis. Tipsarevic, bien qu'encore tout auréolé de sa victoire vendredi en quarts de finale contre Djokovic, a été emporté par l'ouragan suisse. Peut-être crispé pour la deuxième demi-finale d'un Masters 1000 de sa carrière, le Serbe n'a jamais pu inquiéter Federer sur son service, ne se procurant qu'une seule balle de break. Ce sera la 32e finale d'un Masters 1000 pour Federer qui visera un 20e titre comme Nadal.

Réactions

Tomas Berdych (CZE/qualifié pour la finale en battant l'Argentin Juan Martin Del Potro): "Je savais que ça allait être le match le plus difficile jusqu'ici. Dès le début, j'ai senti que ça allait être dur. Je suis très content de la manière dont je joue depuis le début de la semaine. Peu importe que je n'aie encore perdu aucun set, ça ne compte pas en finale. La chose positive, c'est que j'ai pu conserver de l'énergie cette semaine, et que je serai frais pour la finale. (Au sujet de la surface) J'essaie juste de faire de mon mieux. Je n'en ai pas parlé, car je joue encore et j'ai besoin de me concentrer sur mon jeu."

Roger Federer (SUI/qualifié pour la finale en battant le Serbe Janko Tipsarevic): "Je ne savais même pas pour la place de N.2 mondial (qu'il récupèrera s'il gagne dimanche, Ndlr). J'essaie de me concentrer sur mon jeu, de bien jouer, d'enchaîner les victoires, ce que j'ai réussi à faire jusque-là. J'ai joué de mieux en mieux chaque jour. Les conditions étaient difficiles aujourd'hui, avec beaucoup de vent. Ce sera aussi difficile demain (dimanche). Berdych joue bien et il représente une grosse menace. Je m'attends à des échanges brefs, des grosses frappes des deux côtés. J'espère pouvoir jouer un match propre sur mon service. Il peut vraiment imposer son jeu, en retour ou au service, et ça le rend difficile à jouer. Il m'a battu lors de deux matches très importants dans ma carrière, à Wimbledon et aux jeux Olympiques, et ces deux défaites sont très présentes dans mon esprit."

Janko Tipsarevic (SRB/éliminé en demi-finale par le Suisse Roger Federer): "Roger est le meilleur joueur au monde pour ce qui est de s'adapter aux conditions. Je ne me cherche pas d'excuses avec le vent. Il était juste le meilleur joueur dans ces circonstances. J'ai réussi un grand tournoi, mais je suis un peu déçu de ma performance aujourd'hui. Je pense que j'aurais pu mieux faire."

Xavier Richard @littletwitman