Berdych
Tomas Berdych a domine Jo-Wilfried Tsonga pour la seconde fois en dix jours | AFP - MARK RALSTON

Berdych frustre Tsonga pour le Masters

Publié le , modifié le

Tomas Berdych (N.2) a été sacré ce dimanche, à Stockholm aux dépens de Jo-Wilfried Tsonga (N.1) 4-6, 6-4, 6-4. Le huitième titre de sa carrière, le deuxième de sa saison. Une victoire essentielle dans l'optique de sa qualification pour le Masters de Londres en fin de saison (du 5 au 12 novembre). Tsonga, toujours 8e au classement Race, devra patienter pour valider son ticket.

Entre Jo-Wilfried Tsonga et Tomas Berdych, c'est le bras de fer permanent. Non contents de se disputer arithmétiquement l'une des dernières places qualificatives pour les finales de Londres, les deux hommes se retrouvaient dimanche à Stockholm, en finale du tournoi ATP 250. Un match à enjeu donc, entre deux joueurs réputés pour ne pas faire dans la dentelle.

On voulait du spectacle et des parpaings, on a été servi. A ce petit jeu là, c'est Tomas Berdych qui est sorti vainqueur du combat. Le 8e titre de sa carrière, le deuxième de sa saison après celui de Marseille. Au palmarès, il succède à Gaël Monfils, titré l'an passé. Surtout, il confirme sa domination sur Tsonga, dix jours après l'avoir battu en quart de finale à Shanghai.

Tsonga toujours muet face au top 8

Dominé (2-1) dans leurs duels avant cette rencontre, c'est pourtant Tsonga qui a pris le meilleur départ ce dimanche. Après un échange de politesses au service, il se procurait ses premières opportunités à 2-2. Même si le numéro 6 mondial tenait bon grâce à sa première balle, "Jo" parvenait finalement à lui ravir sa mise en jeu à sa quatrième tentative (3-2). Un break confirmé avec autorité dans le jeu suivant. Solide dans son jeu et régalant le public suédois de quelques éclairs, le Manceau terminait la manche sans difficulté sur sa mise en jeu grâce à une grosse première claquée sur le "T" (6-4).

Dans un match de grands serveurs, les opportunités de break ont été rares. Il a donc fallu être particulièrement réaliste sur chaque opportunité. Bien dans son jeu, Tsonga l'a été. Encore une fois, c'est à 2-2 que la différence s'est faite. Un break presque offert par Berdych sur un vilain coup droit. En situation idéale pour la victoire, Tsonga a pourtant laissé passer son avance à (4-3) en raccourcissant ses frappes dans l'échange. Pire, il récidivait à 5-4 en tentant un coup droit de "hourra tennis" sur une balle de set.

Alors qu'on pensait le match gagné vingt minutes plus tard, Tsonga était embarqué dans une troisième manche délicate. Plus à la peine sur ses mises en jeu, il surnageait au courage en sauvant quatre balles de break dont une à (4-3) sur une balle mal jugée par le Tchèque qui avait arrêté l'échange. Mais ce n'était que retarder l'échéance. Quelques minutes plus tard, Berdych concluait la manche (6-4) sur une double faute de Tsonga.

Si cette défaite ne remet pas en cause la qualification du Manceau pour le Masters, elle affiche un peu plus ses limites du moment. Jamais, cette saison, il n'a réussi à s'imposer face à un joueur du top 8. Une statistique bien trop alarmante pour lui faire espérer viser plus haut pour le moment.

Simple messieurs (finale):

Tomas Berdych (CZE/N.2) bat Jo-Wilfried Tsonga (FRA/N.1) 4-6, 6-4, 6-4