Julien Benneteau
Le Français Julien Benneteau | MAXPPP - IAN LANGSDON

Benneteau fait craquer Troïcki

Publié le , modifié le

Premier Français engagé dans le BNP Paribas Masters de Bercy, Julien Benneteau a réalisé une prestation très solide pour se défaire de Viktor Troicki 6-4, 7-5 en 1h23. Il gagne ainsi le droit de défier son compatriote et ami Jo-Wilfried Tsonga (N.6) au 2e tour. Ce 1er tour a été fatal aux Allemands Kohlschreiber et Mayer, vaincus respectivement par les qualifiés Jerzy Janowicz 7-6 (7/5), 6-4 et Alejandro Falla 7-6 (7/3), 6-2.

Incisif, agressif, volontaire et ambitieux. Julien Benneteau n'a pas connu d'hésitations à l'heure de débuter son 1er tour au BNP Paribas Masters de Bercy. Il était pourtant opposé à une pointure redoutable, en la personne de Viktor Troicki. Si le Serbe n'est que quatre places devant le Français au classement ATP, sa pointe au 12e rang mondial l'an dernier le maintient dans la catégorie des joueurs à craindre. Et si le Français l'avait dominé lors de leur seul affrontement passé (à l'US Open en 2009), il fallait être solide pour franchir ce 1er tour. Surtout sans concéder le moindre set.

Agressif sur chaque balle, le 37e mondial a passé son temps à agresser son adversaire, venant volontiers au filet pour terminer des points bien engagés (12 points gagnés sur les 17 montées au filet), ou n'ayant même pas à jouer la volée. Dominateur au 1er set, il a su serrer le jeu au moment important, notamment pour recoller à 5-5 puis pour s'emparer du service de Troicki au jeu suivant, et terminer le travail sur son engagement, et un coup droit croisé vainqueur (6-4, 7-5). 

Le duel attendu avec Tsonga

Au 2e tour, Julien Benneteau affrontera pour la huitième fois Jo-Wilfried Tsonga (N.6), l'ayant battu à trois reprises jusque-là. Un duel franco-français vital pour le Manceau dans sa quête de qualification pour le Masters, même si "Bennet" ne croit pas à l'absence de son copain à Londres: "Pour qu'il n'y aille pas, il faudrait qu'il y ait une finale Tipsarevic-Almagro. Même certains joueurs de hand ne parieraient pas là-dessus", rigolait-il après son match. Ce duel, il l'attend: "Je n'ai rien à perdre. Je sais que je peux gagner. Je l'ai prouvé par le passé, dans des conditions similaires comme à Marseille. Je sais déjà comment je veux le jouer. Il y a tout pour que ce soit un grand match." Ayant cru faire une croix sur sa saison sur terre-battue lors d'une glissade terrible à Monte-Carlo avant de renaitre à Roland-Garros, Julien Benneteau peut atteindre son meilleur classement de fin de saison à l'issue de Bercy. "Etre 32e ou 36e, ce n'est pas pareil pour l'an prochain. Mais je ne suis pas là pour faire des calculs." Battu pour la première fois avant le 3e tour l'an dernier, Julien Benneteau veut reprendre ses habitudes. Même si cela se fait aux dépens de Tsonga.

Cette première journée de Bercy a déjà réservé une petite surprise, avec l'élimination de Philipp Kohlschreiber, 19e mondial, battu sans ménagement par Jerzy Janowicz, 65e mondial issu des qualifications. En 1h22, l'Allemand s'incline 7-6 (7/5), 6-4 et laisse au Polonais le soin d'affronter au prochain tour le géant croate, Marin Cilic (N.13). Mésaventure identique pour un autre Allemand, Florian Mayer, balayé par un autre qualifié, le Colombien Alejandro Falla. Le Sud-Américain, 56e mondial, se défait du 28e à l'ATP 7-6 (7/3), 6-2.

Simple messieurs (1er tour):
Andreas Seppi (ITA) bat Martin Klizan (SVK) 6-2, 2-6, 7-6 (7/5)
Carlos Berlocq (ARG) bat Denis Istomin (UZB) 7-6 (7/2), 6-2
Kevin Anderson (RSA) bat Thomaz Bellucci (BRA) 6-2, 6-1
Jerzy Janowicz (POL) bat Philipp Kohlschreiber (GER) 7-6 (7/5), 6-4
Julien Benneteau (FRA) bat Viktor Troicki (SRB) 6-4, 7-5
Alejandro Falla (COL) bat Florian Mayer (GER) 7-6 (7/3), 6-2
Marcel Granollers (ESP) bat Mikhail Youzhny (RUS) 6-4, 6-3
Albert Ramos (ESP) bat Feliciano Lopez (ESP) 7-6 (7/5), 6-4
Gilles Simon (FRA) bat Marcos Baghdatis (CHY) 7-5, 6-1