Marion Bartoli
Marion Bartoli | TORU YAMANAKA / AFP

Bartoli à l'aise

Publié le , modifié le

Marion Bartoli s'est hissée en huitième de finale du tournoi de Miami en se débarrassant de la Roumaine Simona Halep (6-4, 7-6), dimanche. La Française affrontera la Russe Maria Kirilenko au prochain tour. Venus Williams, Agnieszka Radwanska et Victoria Azarenka se sont également qualifiées.

Marion Bartoli aime les matches compliqués. Et elles est en passe de devenir une habituée des retours au score spectaculaires. Pour son entrée en lice à Indian Wells il y a deux semaines, elle était menée 5-2 dans le troisième set par l'Américaine Varvara Lepchenko, 82e mondiale, mais avait trouvé les ressources mentales et physiques pour enchaîner cinq jeux d'affilée pour l'emporter en plus de 2 heures 30 minutes. En février, sur sa route vers la finale de l'Open Gaz de France, Bartoli avait dominé l'Italienne Roberta Vinci après avoir été menée 4-1 dans le deuxième set et 5-2 dans le troisième puis avait battu la Tchèque Klara Zakopalova en deux sets en sauvant deux balles de premier set. Vendredi, pour son entrée en lice à Key Biscayne, elle avait cédé le premier set à la Slovène Polona Hercog, 38e mondiale, alors qu'elle avait un break d'avance mais avait bien rectifié le tir dans les deux manches suivantes.

Dimanche, la numéro un française s'est certes qualifiée en deux sets face à Simona Halep (6-4, 7-6(6), mais elle a dû batailler dans la seconde manche alors que la Roumaine menait 5-2. Cette dernière a servi à trois reprises pour le gain du set, mais l'Auvergnate n'a rien lâché, sauvant huit balles de match avant de s'imposer en 2h06. "Je ne panique jamais. Je ne doute pas de mes capacités, je continue de prendre le jeu à mon compte, explique Bartoli. Sur ces balles de set, j'ai fait pas mal de points gagnants, je n'ai pas attendu, je suis allée les chercher." Au prochain tour, elle retrouvera Maria Kirilenko qui n'a cédé que trois jeux à la Kazakhe Ksenia Pervak (6-2, 6-1).

Azarenka facile

Venus Williams est aussi une miraculée. Elle s'est qualifiée dimanche en battant la Canadienne Aleksandra Wozniak à l'arrachée 4-6, 6-4, 7-6 (5) en près de trois heures. Mais l'ex-reine du circuit a également dû sauver une balle de match au passage. "Je n'ai pas réalisé que j'ai eu balle de match contre moi, ça fait un peu peur. Heureusement que j'oublie un peu les points...", s'amuse-t-elle. Un succès précieux dans la course qu'elle s'est fixée: glaner suffisamment de points pour disputer les Jeux olympiques de Londres. "J'ai essayé de ne pas me décourager, j'ai constamment pensé à combien  j'avais besoin de gagner ce match pour gagner des points en vue des jeux Olympiques. Quand les choses ne me sourient pas,  je pense toujours aux JO et ça me motive. C'est le pinacle du sport", explique l'ancienne gagnante de Wimbledon.

L'aînée des soeurs Williams dispute en Floride son premier tournoi depuis plus de six mois et son forfait au 2e tour de l'US Open, quand elle avait révélé être atteinte du syndrome de Sjögren, une maladie auto-immune. L'Américaine, qui avait notamment battu la N.3 mondiale Petra Kvitova au 3e tour, rencontrera la Serbe Ana Ivanovic. La tête de série n°15 a dominé la Slovaque Daniela Hantuchova (6-2, 7-6(2)).

Victoria Azarenka n'a, elle, pas eu à forcer son talent. La numéro un mondiale a expédié la Britannique Heather Watson 6-0, 6-2 pour signer sa 25e victoire consécutive cette saison. Victorieuse en 2009 et 2011, la Bélarusse affrontera la Slovaque Dominika Cibulkova en 8e de finale.

Résultats du 3e tour

Dominika Cibulkova (SVK/N.16) bat Zheng Jie (CHN) 6-2, 6-0
Maria Kirilenko (RUS/N.22) bat Ksenia Pervak (KAZ) 6-2, 6-1
Marion Bartoli (FRA/N.7) bat Simona Halep (ROM) 6-4, 7-6 (8/6)
Venus Williams (USA) bat Aleksandra Wozniak (CAN) 4-6, 6-4, 7-6 (7/5)
Ana Ivanovic (SRB/N.15) bat Daniela Hantuchova (SVK/N.20) 6-2, 7-6 (7/2)
Garbine Muguruza (ESP) bat Flavia Pennetta (ITA/N.24) 6-2, 1-6, 7-6 (8/6)
Agnieszka Radwanska (POL/N.5) bat Silvia Soler (ESP) 6-1, 6-2
Victoria Azarenka (BLR/N.1) bat Heather Watson (GBR) 6-0, 6-2

Julien Lamotte