Marion Bartoli coup droit Standford 2010
Marion Bartoli | AFP - Jed Jacobsohn

Bartoli, la pige gagnante

Publié le , modifié le

Marion Bartoli, qui remplace la Russe Maria Sharapova, a remporté un match symbolique, mais sans enjeu, face à Victoria Azarenka, déjà qualifiée pour les demi-finales du Masters féminin à Istanbu (5-7, 6-4, 6-4). L'Australienne Samantha Stosur a facilement battu la Chinoise Na Li lors du 3e match de poule (6-1, 6-0) et acquis sa place dans le dernier carré du tournoi, tout comme la Russe Zvonareva.

Elle n'est pas venue pour rien. Remplaçante de Maria Sharapova, blessée et déjà hors-course pour une qualification en demi-finale, Marion Bartoli est venue au pied levé en Turquie pour jouer le match de la Russe face à Azarenka. Elle repart avec 225.000 dollars, le prix de sa victoire contre la Biélorusse ! En cas de défaite, la Française aurait tout de même empoché 110.000 dollars. Au-delà de ces sommes, il faudra surtout retenir que la numéro un française, tout comme Azarenka qui était déjà qualifiée au moment de commencer ce match sans enjeu, auront eu le mérite de jouer le jeu à fond. Auteur d'un départ canon, et sans doute désireuse qu'elle n'était pas venue à Istanbul uniquement pour empocher son chèque, Bartoli affaissait ensuite en fin de première manche, qu'elle concédait 7-5. Son grand mérite est de ne pas avoir baissé les bras et, à force d'attaques supersoniques et de passings au cordeau, la Tricolore finissait par empocher les deux sets suivants (6-4, 6-4) en justifiant de la meilleure des manières sa présence de dernière minute.

Une exécution en règle. Voilà à quoi ont assisté les spectateurs stambouliotes lors de ce match du Groupe Blanc entre Stosur et Li. Complètement démissionnaire après sa défaite expéditive face à Azarenka la veille (6-2, 6-2), la Chinoise n'a opposé qu'une résistance de façade à l'Australienne. Débordée en puissance, la vainqueur de Roland Garros termine la saison visiblement épuisée, au contraire de Stosur, qui surfe toujours sur son récent succès à l'US Open. Ultra agressive sur ses jeux de retour, Stosur a profité de la faiblesse de l'engagement de la Chinoise (respectivement 41% et 26% de réussite derrière sa première et seconde balle) pour se détacher irrémédiablement et l'emporter en 1 h 06 min. Li, qui n'a gagné que sept matches depuis son succès Porte d'Auteuil, s'est plainte d'avoir du mal à trouver un bon coach.

Radwanska rate le coche

Dans le groupe rouge, il restait une place à attribuer entre Agnieszka Radwanska et Vera Zvonareva. La Polonaise affrontait Petra Kvitova pour tenter de gagner sa place. Pour cela, elle avait besoin de remporter un set face à la Tchèque, déjà qualifiée. Mais cette dernière, impressionnante de régularité, ne lui en a pas laissé l'occasion en s'imposant en deux manches (7-6, 6-3). Pourtant, la Polonaise avait bien débuté sa rencontre contre Kvitova: double break à 5-1 au premier set puis 5-2. Mais la Tchèque, plus puissante, a fini par se régler un peu, alternant toute la partie points et fautes. "J'ai simplement réussi à trouver le rythme quand j'en ai eu besoin", a estimé Kvitova. La partie bascula définitivement après un baroud d'honneur de Radwanska revenue de 0-2 à 3-3 dans le second set, qui fut suivi d'un jeu de 13 minutes perdu par la Polonaise. Kvitova fit ensuite un jeu blanc et boucla la partie.Les demi-finales opposeront, donc, samedi Azarenka, N.4 mondiale, à Zvonareva, N.6, et Kvitova, N.3, à Stosur, N.7.