azarenka wta coup droit 31032011
Azarenka | AFP-BELLO

Azarenka sort Clijsters

Publié le , modifié le

La Bélarusse Victoria Azarenka (N.8) a réalisé une belle performance en éliminant la Belge Kim Clijsters, mercredi, en quart de finale du tournoi WTA Premier de Miami (6-3, 6-3). Déjà accroché lors du match précédent (elle avait sauvé 5 balles de match contre Ivanovic), la N.2 mondiale et accessoirement tenante du titre, a de nouveau commis un nombre incalculable d'erreurs pour cette fois tomber.

Azarenka n'est toutefois pas une novice à Miami. La Bélarusse s'était en effet imposée à Miami en 2009, mais elle a profité des errements de son adversaire du jour. "J'étais plus aux commandes du match que Kim, j'ai su ne pas la laisser dicter les échanges en jouant en avançant, a-t-elle indiqué. Elle n'était  sûrement pas aussi reposée que moi, qui n'avait pas joué hier." Clijsters avait en effet probablement laissé de l'influx dans son match remarquable contre la Serbe Ana Ivanovic.

Peut-être encore toujours perturbée par des douleurs à une épaule, la Flamande avait déjà dû jeter l'éponge en 8e de finale à Indian Wells. Car la Belge commet rarement 8 doubles fautes dans un match. "Je n'étais pas bien, mentalement, physiquement. Il y a quelque chose qui clochait, je n'avais aucun +fighting spirit+", a-t-elle indiqué, précisant qu'elle devait faire "une pause". Après avoir déjà commis 13 fautes après seulement quatre jeux, Azarenka menait alors 3-1 sans mal.

A la fin de la rencontre, Clijsters totalisait 44 fautes directes, soit deux tiers des points d'Azarenka... Et les spectateurs ont bien cru assister à un remake du match précédent lors duquel la Belge avait renversé la tendance face à Ivanovic. Clijsters a en effet retrouvé quelques couleurs à 1-5 dans la seconde manche, sauvant au passage deux balles de match, et revenant à 3-5. Mais cette fois, dans le jeu suivant, la troisième balle de match était la bonne pour la Bélarusse. Azarenka rencontrera en demi-finale la Russe Vera Zvonareva (N.3), contre laquelle elle n'a gagné que deux fois en huit matches.

Romain Bonte