Victoria Azarenka
Victoria Azarenka | KARIM JAAFAR / AFP

Azarenka sans pitié

Publié le , modifié le

Victoria Azarenka, la N.1 mondiale, a battu pour la sixième fois cette saison la Polonaise Agnieszka Radwanska (6-4, 6-2), pour se hisser en finale du tournoi de Madrid où elle affrontera Serena Williams, vainqueur de la Tchèque Lucie Hradecka (7-6, 6-0). Le duel entre la Bélarusse et l'Américaine promet énormément.

Azarenka a été sans pitié pour sa copine. La poignée de mains entre les deux jeunes femmes, réputées amies, a été plutôt fraîche à la fin du match. Il faut dire que cette nouvelle défaite est dure à encaisser pour Radwanska.Dans les disciplines où elle n'a pas encore gagné son billet pour les JO de  Londres, l'équipe de France aura une dernière opportunité de décrocher le gros  lot mercredi et jeudi à Poznan, en Pologne, pour les régates de qualifications  européennes.La Polonaise a remporté 32 matches cette année, soit plus que toutes les autres joueuses hormis Azarenka (34). Et elle n'en a perdu que six. Mais toutes ces défaites sont venues de la main de la Bélarusse, déjà finaliste l'an passé à Madrid. Ce sera la sixième finale de la saison pour Azarenka, victorieuse à Sydney, l'Open d'Australie, Doha, Indian Wells et finaliste à Stuttgart. Elle n'a subi que deux défaites en 2012, en quart de finale à Miami contre la Française Marion Bartoli et en finale à Stuttgart contre la Russe Maria Sharapova.

Radwanska, devenue N.3 mondiale cette semaine pour la première fois de sa carrière, n'a pas trouvé la parade, dominée en puissance comme toujours. La Bélarusse a aisément maîtrisé le premier set. Elle semblait partie pour en faire autant dans le deuxième après avoir breaké pour mener 3-2, mais elle a lâché son service dans la foulée. Le scénario break-débreak s'est répété une seconde fois, mais Azarenka a réussi à maintenir la pression en prenant une troisième fois le service adverse, avant de conclure, cette fois-ci, sur le sien. En finale, elle rencontrera Serena Williams, tombeuse de l'étonnante Tchèque Lucie Hradecka, 105e mondiale et issue des qualifications.

Serena, l'anti-Azarenka ?

Après une mise à feu difficile, et un premier set arraché au tie-break (7 points à 5), l'Américaine a déroulé pour s'imposer 6-0 dans la seconde manche. Tête de série n°9 à Madrid, la cadette des Williams vaut évidemment plus que ce rang. C'est même la seule qui parait aujourd'hui à même de contester la suprématie d'Azarenka. Dans leur confrontations directes, force revient encore à l'Américaine qui mène 6-1. Mais une victoire de la Bélarusse contre l'ancienne reine du tennis mondial pourrait bien s'apparenter à une passation de pouvoir à quelques semaines de Roland Garros...

Julien Lamotte