Gaël Monfils durant le Masters de Shanghai
Gaël Monfils durant le Masters de Shanghai | Zhang Tongzhou / Imaginechina

ATP Vienne : Gaël Monfils s'incline en demi-finale face à Diego Schwartzman, le Masters s'éloigne

Publié le , modifié le

Gaël Monfils a craqué. Le Français a été éliminé en demi-finale du tournoi de Vienne samedi par l'Argentin Diego Schwartzman (6-3, 6-3). Le numéro un français a payé cash son entrée en mode diesel dans son match face à un adversaire direct en vue des dernières places pour le Masters. Rageant, alors que l'Italien Berrettini s'était incliné dans l'autre demie contre Dominic Thiem. Monfils jouera donc très gros lors du Masters de Paris-Bercy à partir de lundi.

Gaël Monfils va peut-être regretter ses occasions manquées. Dans la course au Masters, le Français s’est incliné face à un autre prétendant, l’Argentin Diego Schwartzman, samedi, en demi-finale du tournoi de Vienne. Monfils n’a pas vraiment existé, vaincu 6-3, 6-2 par son poursuivant au classement ATP. Après la défaite de l’Italien Matteo Berrettini, actuel détenteur du dernier ticket pour Londres, dans l’autre demi-finale du tournoi autrichien, le Parisien laisse filer une belle opportunité de grappiller des points.

Ce Monfils-là pouvait pourtant difficilement espérer quoique ce soit. Peu en jambes, il a semblé sans jus, ni intensité, dépassé dans les initiatives par un Schwartzman bien plus entreprenant. La qualification de la veille pour le dernier carré a peut-être pesé dans les jambes. Mais comme en quarts de finale, Monfils a cédé sa mise en jeu très tôt – dès le troisième jeu - et s’est contraint à courir après le score. Une tâche bien trop compliquée avec aussi peu d’énergie à revendre.

Fatigue et frustration

Mené logiquement un set à zéro (6-3), le Français a tout de même montré quelques signes de résistance. Le tricolore a mis onze jeux pour trouver les bons réglages et ce regard si caractéristique d’un Gaël concerné. Plus incisif sur ses courses, enfin tranchant dans ses frappes, le 14e joueur mondial a relancé un peu une rencontre qui se dirigeait alors vers un cavalier seul.

Mais Schwartzman est resté imperturbable, même face aux quelques montées spectaculaires de son adversaire. Après être passé près de débreaker dans la première manche à 3-2, c’est avec ce même score que Monfils a lâché, d’une double faute qui l’a frustré, la faute au public pas toujours calme au moment du service.

Cette défaite assez sèche en 1h15 pourrait être d’autant plus lourde de conséquences si Schwartzman parvient à renverser Dominic Thiem devant son public dimanche en finale. La course à la Race serait un peu plus dense encore et l’Argentin passerait devant Monfils. Le Masters de Paris-Bercy, pendant lequel il pourrait devoir se défaire de Benoît Paire au 2e tour, puis Roger Federer au 3e tour, sera donc d'autant plus important pour le tricolore. Pas une mince affaire pour espérer prolonger sa saison à Londres.