Gael Monfils

ATP - Montréal : Gaël Monfils accède aux demi-finales dans la douleur

Publié le , modifié le

Gaël Monfils s'est imposé en quarts de finale du tournoi de Montréal face à Roberto Bautista Agut en trois sets (6-4, 3-6, 7-6). Alors qu'il était devant, le Français s'est fait mal sur une course en début de deuxième set est apparu emprunté par la suite. Il a tout de même fini par l'emporter, et il devra affronter Rafael Nadal en demi-finales quelques heures après.

Gaël Monfils et Roberto Bautista Agut ne savent pas faire simple à Montréal. Leur dernier match, joué au 3e tour de l'édition de 2017, s'était terminé au bout de quasiment 3h de jeu, 7-6 au 3e set. C'était Roberto Bautista Agut qui l'avait emporté, en sauvant une balle de match. Ce samedi, le scénario a été semblable. Mais cette fois, il a été favorable au Français. 

Ce samedi, le corps de Gaël Monfils a encore cédé. Au milieu du deuxième set, il a semblé se faire mal sur une course. Il n'a plus jamais réussi à se mettre à 100% dans le match ; soit en raison de ses douleurs, soit à cause de la peur de se faire de nouveau mal, lui qui revient d'une énième blessure contractée à Wimbledon. 

Tactiquement, le fait de jouer la muraille Agut n'a pas aidé. L'Espagnol pose une colle à Monfils : avec son jeu basé sur le contre, il contraint le Français à prendre les rênes de l'échange et à dicter le jeu, et donc à sortir de sa filière. Le match de ce samedi en a encore été la preuve criante. 

Mais le Français est venu à bout du défi posé par l'Espagnol. Grâce à une bonne gestion de ses jeux de service sur l'ensemble du troisième set (il n'a concédé aucune balle de break) et à une maîtrise de son énergie sur ses jeux de retour (il était clairement sur la réserve quand Bautista Agut servait), il a pu appuyer sur l'accélérateur dans la dernière ligne droite. Auteur d'un superbe tie-break, Gaël Monfils a enchaîné les coups gagnants pour aller claquer sa 26e victoire de la saison.

Il reste à savoir s'il parviendra à récupérer de sa bataille avant de s'engager dans l'ultime combat physique pour tout joueur de tennis aujourd'hui : Rafael Nadal. 

Masters 1000