Première demie au Masters pour la paire Herbert-Mahut
Première demie au Masters pour la paire Herbert-Mahut | Glyn KIRK / AFP

Masters de Londres : Mahut et Herbert, en demies, veulent "gagner ce tournoi" avant la Coupe Davis

Publié le , modifié le

Qualifiée vendredi pour sa première demi-finales de Masters, la paire française Mahut-Herbert voulait croire en ses chances de victoire finale à Londres, en attendant les retrouvailles avec les membres de l'équipe de France pour la finale de Coupe Davis la semaine prochaine.

"On pense très fort à eux. On veut gagner ce tournoi, mais on a aussi très très envie de les retrouver". En zone mixte, Nicolas Mahut a déjà (presque) la tête à Lille. A l'issue de la rencontre, bouclée 6-2, 6-2 en 52 minutes, contre la paire américaine composée de Mike Bryan et Jack Sock, qui était déjà assurée de rejoindre le dernier carré, la paire française se projetait déjà sur la finale de la Coupe Davis.

Avec cette victoire, le duo français parvient pour la première fois, en quatre participations au tournoi des maîtres, à se hisser en demi-finales. Une performance qui devrait ravir le capitaine Yannick Noah et sa bande, réunie en stage de préparation à Marcq-en-Baroeul (nord), avant d'affronter la Croatie du 23 au 25 novembre. 

"Je pense que la meilleure des préparations c'est de jouer des matches ici", a expliqué Pierre-Hugues Herbert. "Je pense que le mieux pour nous serait d'arriver le dimanche soir ou le lundi, avec la victoire au Masters et une envie de fou d'aller jouer sur terre battue. C'est ça notre objectif".

Déterminés à ne pas revivre les déceptions des années précédentes, Mahut et Herbert se sont appliqués à ne jamais laisser les Américains dicter le jeu pour leur ultime match de poule. Précis en retour, solides en défense, ils ont annihilé Mike Bryan, pourtant numéro 1 mondial de la spécialité, qui n'a pas pu inscrire un seul de ses jeux de service.

"En mode chacal"

"C'est une équipe qui est plus forte avec Mike (Bryan) au filet et Jack (Sock) au service, avec son coup droit derrière, que l'inverse", a souligné Pierre-Hugues Herbert. "On s'est mis en mode chacal", a commenté son partenaire, satisfait de la réaction du duo après la défaite concédée lundi à l'entame du tournoi. "On a réagi par rapport à ce premier match".

Déjà titrés à Roland-Garros et à Rotterdam cette année, ils sont désormais à deux victoires d'un nouveau trophée. Ils affronteront samedi les Colombiens Robert Farah et Juan Sebastián Cabal. Mike Bryan et Jack Sock affronteront eux Jamie Murray et Bruno Soares pour une place en finale.

AFP