Benoît Paire
Benoît Paire | AFP

ATP Lyon : Benoît Paire en demi-finale après sa victoire face à Denis Shapovalov

Publié le , modifié le

Benoît Paire impressionne à Lyon. Tombeur de Pablo Cuevas au deuxième tour, le Français a parfaitement enchaîné ce jeudi, en dominant le Canadien Denis Shapovalov (23e mondial) en quart de finale. L'Avignonnais aura une belle carte à jouer dans le dernier carré. Il affrontera l'Américain Taylor Fritz, qui a éliminé Roberto Bautista Agut un peu plus tôt dans la journée.

Les semaines se suivent et ne se ressemblent pas pour Benoît Paire. Alors qu'il avait idéalement débuté la saison sur terre battue en atteignant la finale du tournoi de Marrakech, le Français avait peiné ces dernières semaines, à Munich puis à Rome (éliminé dès son entrée en lice). Mais le 51e joueur mondial ne s'est pas laissé abattre, et semble retrouver des couleurs cette semaine, à Lyon. 

Après deux victoires convaincantes face MacKenzie McDonald et Pablo Cuevas aux premier et deuxième tours, l'Avignonnais a récidivé ce jeudi, face à un adversaire de tout autre calibre, puisque c'est le Canadien Denis Shapovalov, 23e mondial, qui se présentait sur sa route. Un défi de taille, que Benoît Paire a relevé avec brio. Très bien entré dans son match, le Français a remporté la première manche (6-3) assez logiquement. Agressif sur sa première balle, il n'a pas hésité à monter au filet pour mettre son adversaire sous pression. Et cela a payé. 

Mais Shapovalov n'est pas considéré comme l'un de leaders de la NextGen pour rien. Du haut de ses 20 ans, le Canadien a su se montrer solide dans le deuxième set pour recoller au score (6-4). Tout s'est finalement joué dans le tie-break de la dernière manche, que Benoît Paire a eu du mal à entamer. Mené (0-3) après avoir concédé un mini-break, l'Avignonnais a ensuite tenté le tout pour le tout afin de se hisser en demi-finale. 

Des premières balles bien placées, quelques coups gagnants en bout de ligne ont suffit à faire craquer Shapovalov, qui a semblé surpris par les attaques de son adversaire. Visiblement à l'aise sur la terre battue lyonnaise, le Français a parfaitement sur conclure sur sa première balle de match pour s'imposer finalement (6-3, 4-6, 7-6). Il retrouve le dernier carré et affrontera Taylor Fritz, 46e joueur mondial.