Fabio Fognini à Rome
Fabio Fognini à Rome | Matteo Ciambelli / NurPhoto

ATP : et si les nouveaux terriens venaient d'Italie ?

Publié le , modifié le

Fabio Fognini, Marco Cecchinato, Matteo Berrettini ou encore Lorenzo Sonego, l'Italie ne manque pas de talents sur ocre. À quelques jours de Roland-Garros, les Espagnols et autres Argentins qui dominent cette surface depuis des décennies, pourraient bien avoir du souci à se faire.

À l'heure du Masters 1000 de Rome, les Italiens sont de plus en plus en confiance sur terre battue. Preuve en est, l'impressionnante victoire de Matteo Berrettini (33e) sur Alexander Zverev, 4e mondial, au deuxième tour mardi (7-5, 7-5). L'Italien a totalement dominé l'Allemand, finaliste de l'édition précédente. Il faut dire que Berrettini n'en est pas à son coup d'essai cette saison. À 23 ans, il signe son meilleur démarrage sur terre battue, avec un titre à Budapest et une finale à Munich. 

21e à la Race, l'Italien a remporté son deuxième titre en Hongrie, après Gstaad la saison dernière, également sur terre battue. Ce très probant début de saison fera certainement de lui un des outsiders à surveiller porte d'Auteuil. 

à voir aussi Rome : Alexander Zverev éliminé d'entrée par Matteo Berrettini Rome : Alexander Zverev éliminé d'entrée par Matteo Berrettini

L'insatiable Fognini en tête de gondole 

Rafael Nadal n'est pas près d'oublier ce match ! Si l'Espagnol a parlé de "son pire match en 14 ans sur terre battue", Fabio Fognini lui, pourra parler d'une semaine de rêve. En demi-finale du Masters 1000 de Monte-Carlo, l'Italien s'est payé le "onzuple" vainqueur du tournoi, avec la manière (6-4, 6-2). Inarrêtable, il s'offre son premier Masters 1000 en carrière, après une ultime victoire face à Dusan Lajovic en finale (6-3, 6-4). 

À 31 ans, "Fogna" n'en a pas fini avec le tennis, encore moins avec la terre battue qui lui réussit si bien. Sur les 14 victoires de l'Italien contre le top 10, 9 se sont faites sur terre battue, dont 3 face au maître incontesté de la surface, Rafael Nadal. Et les joueurs ayant battu 3 fois l'ogre de l'ocre sur sa surface de prédilection ne se bousculent pas au portillon. Ils sont quatre en comptant l'Italien : Novak Djokovic (7 fois), Dominic Thiem (4 fois), Gaston Gaudio (3 fois) et Fabio Fognini (3 fois). 

Fabio Fognini remporte le Masters 1000 de Monte-Carlo
Fabio Fognini remporte le Masters 1000 de Monte-Carlo © YANN COATSALIOU / AFP

Cecchinato le facteur X

Marco Cecchinato a vécu une fin de saison difficile après sa flamboyante demi-finale de Roland Garros en 2018. Mais cette année, il semblerait que l'Italien n'ait pas perdu grand chose de son niveau sur terre battue. Le Sicilien a décroché à Buenos Aires, son 3e titre en carrière, après Budapest et Umag la saison dernière. 3 titres décrochés donc sur terre battue ! 

Après un huitième de finale à Monte-Carlo et une défaite au premier tour à Madrid, le 19e mondial est très attendu par son public à Rome, où il pourrait retrouver Novak Djokovic en huitièmes de finale. Des retrouvailles que tout le monde attend, un an après leur quart de finale de folie à Roland. 

à voir aussi Roland-Garros : Ils ont brillé le temps d'un Roland Roland-Garros : Ils ont brillé le temps d'un Roland

La surprise Sonego

À 24 ans, Lorenzo Sonego réalise un très bon début de saison ! Méconnu du grand public, il explose aux yeux de tous les Monégasques, en atteignant les quarts de finale pour la première fois de sa carrière, alors qu'il était issu des qualifications. 66e au classement ATP, l'Italien se paie alors Karen Khachanov, 13e mondial au 1er tour.

Lui qui n'avait jamais tenu une raquette de tennis avant ses onze ans, inconnu de la Fédération italienne jusqu'à ses 19 ans, est devenu la sensation du Masters de Monte-Carlo. Éliminé au premier tour à Rome par un Khachanov revanchard, le Turinois n'a pas démérité et a bien failli rééditer son exploit (3-6 7-6 6-3).