Un Gaël Monfils laborieux se hisse en demies
Gaël Monfils au service... | AFP -

ATP - Estoril : Gaël Monfils tombe en quarts

Publié le , modifié le

Alors qu'il effectue son retour à la compétition cette semaine, Gaël Monfils s'est fait éliminer en quarts de finale du tournoi d'Estoril, battu par Alejandro Davidovich Fokina, 167e mondial. Ce dernier a terminé la rencontre perclus de crampes. De son côté, Gaël Monfils n'a jamais semblé trouver son rythme, à quelques semaines de Roland Garros.

Gaël Monfils a fait de Roland Garros l'objectif majeur de sa saison. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que la préparation risque d'être longue. Et intense. A un peu plus de 20 jours du Grand Chelem parisien, Monfils a délivré la prestation la moins aboutie de sa saison. Il faut dire qu'il s'agit de son premier tournoi depuis près de deux mois. Il s'était blessé à plusieurs reprises sur la tournée américaine et en marge du tournoi de Monte-Carlo. Si les préparations tronquées, il connaît, Monfils ne semble pas encore avoir toutes les cartes en main. 

Face au jeune Davidovich Fokina, 19 ans, ses coups n'ont jamais fait mal. Peinant à trouver de la longueur de la balle, restant campé loin derrière sa ligne et se reposant entièrement sur sa couverture de balle, Monfils n'était pas maître de l'échange comme il peut l'être dans ses bons jours, sur terre. S'il empoche la première manche (7-6), le Français ne semble pas souverain. Cela se confirme lors du set suivant, où il passe à quelques points de la victoire, mais où il finit par lâche le set 7-5 sur des fautes grossières. Une pluie de breaks est tombée sur l'ensemble du match : 12 en tout. Au final, c'est celui qui avait le plus de vista dans les moments importants qui l'a emporté, et ce malgré une lourde chute, et un début de crampes lors du dernier jeu. C'est dire à quel point Monfils n'a jamais su trouver la bonne carburation. 

A Madrid d'abord, puis à Rome, il ne pourra se permettre de telles approximations si, comme il l'a lui même dit, il souhaite arriver à Roland-Garros avec un bon capital confiance. Pour Davidovich Fokina en revanche, le rêve continue, lui qui atteint la première demi-finale de sa jeune carrière sur le grand circuit.