Federer en finale à Dubaï
Federer en finale à Dubaï |

ATP - Dubaï : Roger Federer rejoint Stefanos Tsitsipas en finale

Publié le , modifié le

Roger Federer a remporté sa demi-finale haut la main face à Borna Coric (6-2 6-2). Le Suisse a été beaucoup plus précis et vif que lors de ses deux derniers matchs. Il a également pu profiter des errances d'un Borna Coric à côté de la plaque. Désormais, seul Stefanos Tsitsipas, vainqueur de Gaël Monfils plus tôt dans l'après-midi, peut empêcher le Suisse de glaner le 100e titre de sa carrière. La finale aura lieu samedi à 16h00.

Roger Federer n'est plus qu'à un match d'écrire une nouvelle page de son histoire. En remportant la finale ce samedi à Dubaï, il ajouterait un 100e titre en carrière ; ce serait le deuxième joueur de l'histoire à réussir telle prouesse (Jimmy Connors l'ayant déjà fait). En demi-finales, on lui promettait l'enfer face à Borna Coric, qui avait remporté leurs deux confrontations l'an passé. Mais le Croate n'a jamais trouvé le rythme. Et surtout, Roger Federer a enfin réalisé un match plein. 

Festival d'amorties

Federer n'a jamais été inquiété, ne concédant aucune occasion de break. Il subtilisait le service de son adversaire à 2-1 dans le premier set, et entamait ainsi sa promenade de santé. La tactique était claire : profiter de la tendance qu'a Borna Coric à rester loin de sa ligne pour mieux défendre. Comment ? En alignant les amorties, parfois touchées magistralement, et en l'attirant au filet. En deux sets et à peine plus d'une heure, Roger Federer a planté 21 coups gagnants pour 13 fautes directes : une feuille de statistiques limpide, il est vrai alimentée par le mauvais match de Coric. On le pensait retrouvé puisqu'il avait remporté trois matchs de suite pour la première fois de la saison, mais son match du jour confirme plutôt sa mauvaise forme. Jamais dans le coup, Borna Coric devra attendre pour trouver sa vraie référence de 2019

Roger Federer retrouvera Stefanos Tsitsipas en finale (ce samedi à 16h), quelques semaines après leur huitième de finale épique à Melbourne. Le Suisse voudra prendre sa revanche. Mais étant donné son attachement à l'histoire du sport, il est à parier qu'il aura plus à l'esprit la barre des 100 titres qu'il pourrait atteindre en cas de victoire.