Djokovic

ATP Cup : Novak Djokovic et la Serbie écœurent les Bleus, qui voient les quarts s'éloigner

Publié le , modifié le

Deux jours après sa victoire face au Chili (2-1), la France est tombée pour la première fois dans cette ATP Cup. Les Bleus ont subi la loi de la Serbie de Novak Djokovic, s’inclinant 2 matches à 1, et voient les quarts de finale s’éloigner.

Tout avait bien commencé. Puis est apparu Novak Djokovic. Alors que Benoit Paire avait mis la France sur des bons rails après sa victoire face à Dusan Lajovic en début de journée, l’ancien N°1 mondial a renversé à lui seul ou presque les Bleus de Gilles Simon. En simple face à Gaël Monfils ou dans un double électrique aux côtés de Viktor Troicki, "Nole" a tout fait ou presque pour permettre à la Serbie d’enchaîner et de s'assurer la première place du groupe A, synonyme de qualification pour les quarts de finale.

Dos au mur après la défaite de Dusan Lajovic (6-2, 6-7 [6], 6-4) face à un Benoit Paire fidèle à lui-même, à savoir très offensif et sur les nerfs – à l’image de cette raquette fracassée après deux balles de match manquées dans le deuxième set -, la Serbie s’en est donc remise à Novak Djokovic pour renverser la situation. Face à Gaël Monfils, le N°2 mondial aura su écœurer le Français en jouant à son rythme, faisant surtout preuve d’un réalisme froid à chaque moment chaud. 3/3 sur balles de break pour le Serbe quand Monfils restait lui cloué à 0/9… La "Monf" n’a jamais eu les clés pour faire déjouer le Serbe et s’est éteint peu à peu (6-3, 6-2), laissant Français et Serbes s’écharper lors d’un double décisif.

Un double entre Djokovic/Troicki et Mahut/Roger-Vasselin qui a doucement mais sûrement basculé dans un affrontement électrique. Si le premier set a largement été a l’avantage de la paire serbe (6-3), le deuxième fut lui beaucoup plus accroché. Retours dévastateurs, alerte au coude puis appel au kiné avant un échange de mots doux avec l’arbitre après un arbitrage vidéo en sa défaveur, Djokovic a encore une fois été dans tous les coups. Sous les yeux d’un Nick Kyrgios hilare et d’un stade de Brisbane en feu, les Serbes ont bien cru avoir fait le plus dur à 4-4 0-40 sur le service de leurs adversaires. C'était compter sans le soupçon de révolte du duo français, revenu de nulle part pour égaliser à un set partout et étirer un peu plus le scénario de ce double assez fou (7-6[5]).

Résolument serbe, l’arène australienne prend un coup de froid pendant que Benoît Paire et Gaël Monfils, survoltés dans le camp Bleu, lancent des "Aux Armes" pour encourager les leurs dans ce super tie-break, où l’issue de cette rencontre se dispute au meilleur des dix points. Des encouragements qui n'auront pas suffi face - une nouvelle fois - au réalisme serbe (10-3).

Pour désormais espérer accrocher un des tickets réservés aux deux meilleurs deuxièmes des six groupes, les Tricolores devront écraser l'Afrique du Sud dans leur dernier match mercredi. Le départage entre deuxièmes se fera au nombre simples et de doubles remportés.

Nouveau carton pour l'Espagne et Nadal

Dans le groupe B, l'Espagne de Rafael Nadal est sur la voie royale pour les quarts avec son nouveau carton 3-0 contre l'Uruguay, après son succès sur le même score contre la Géorgie samedi. Le numéro un mondial a surclassé Pablo Cuevas 6-2, 6-1 en seulement 73 minutes à Perth et assuré un deuxième succès à l'Espagne qui disputera la 1re place du groupe mercredi au Japon, vainqueur 2-1 de la Géorgie.

Dans le groupe E, la Croatie a remporté son match 2-1 contre la Pologne et réalisé la passe de deux malgré la défaite de Borna Coric face à Hubert Hurkacz. L'Autriche a ouvert son compteur après sa défaite inaugurale contre l'équipe croate en balayant l'Argentine 3-0, notamment grâce à un succès de Dominic Thiem 6-3, 7-6[3] face à Diego Schwartzman.