ATP Cup : Nadal et Djokovic portent l'Espagne et la Serbie, Cilic et la Croatie surprennent

Publié le , modifié le

Auteur·e : Emilien Diaz
Novak Djokovic
Novak Djokovic | AFP

Entrée en matière réussie pour l’Espagne et la Serbie à l‘ATP Cup. Les deux équipes se sont facilement imposées ce samedi à Sydney contre la Géorgie et l’Afrique du Sud. Rafael Nadal et Novak Djokovic ont apporté le point décisif dès le match 2 tandis que Dominic Thiem n’a pu faire de même pour l’Autriche, battue par la Croatie de Marin Cilic.

L’Espagne démarre l’ATP Cup comme elle avait entamé la Coupe Davis en novembre dernier. Par une victoire. Portés par Roberto Bautista Agut et Rafael Nadal, tous deux vainqueurs de leur match en simple, les Ibériques ont facilement dominé la Géorgie (2-0) et rejoignent le Japon, tombeur de l’Uruguay, en tête du groupe E.

à voir aussi ATP Cup : les Bleus dominent le Chili grâce à Gaël Monfils et Benoît Paire ATP Cup : les Bleus dominent le Chili grâce à Gaël Monfils et Benoît Paire

Il faut dire que la tâche n’était pas très compliquée pour les espagnols, tant l’écart entre les joueurs au classement était important. Bautista Agut n’a laissé aucune chance à Aleksandre Metreveli, 679e joueur mondial. Le Géorgien n’a pas pu lutter et a concédé deux bulles (6-0, 6-0). Une première pour un joueur classé sur le circuit ATP depuis Ricardas Berankis aux Jeux Olympiques de Rio, en 2016.

Son compatriote Nikoloz Basilashvili, au 26e rang mondial et bien plus connu du grand public, n’a guère fait mieux face à Rafael Nadal, mais a tout de même évité l’humiliation. Le Majorquin s’est imposé en deux sets nets et sans bavure (6-3, 6-4), offrant à l’Espagne un premier succès important. Le dernier double aura tout de même son importance puisqu’il pourrait être déterminant dans la course à la première place de la poule avec le Japon, large vainqueur de l’Uruguay un peu plus tôt (3-0).

Djokovic fait plier Anderson

Dans le groupe A, celui de la France, ça passe également pour la Serbie, qui a eu plus de difficultés à se défaire de l’Afrique du Sud. Dusan Lajovic a d’abord puisé dans ses retranchements pour renverser le 99 e mondial Lloyd Harris (3-6, 7-6, 6-3), incapable de rebondir après la perte du deuxième set au tie-break.

Il a été imité quelques heures plus tard par Novak Djokovic dans une rencontre aux allures de demi-finale de Grand Chelem. Face au revenant Kevin Anderson, longtemps ralenti par les blessures, le Serbe a lutté, et a eu besoin de deux jeux décisifs pour l’emporter (7-6, 7-6). Redescendu au 91e rang mondial, le Sud-Africain  a sorti quelques coups très intéressants et démontré qu’il sur la bonne voie pour revenir au premier plan.

La Serbie a même pris la tête du groupe A à l'équipe de France grâce à la victoire de Nicola Cacic et Viktor Troiki lors du double face à la paire Klaasen-Roelofse (6-3, 6-2). Les Serbes sont donc en tête avec 1 point et une victoire (3-0) contre une victoire (2-1) pour les Bleus, qui ne sont pas parvenus à s'imposer lors de leur dernier match de la journée.

Thiem impuissant, Coric surprenant

Enfin dans le groupe E, la Croatie a créé la sensation en s’imposant dès le deuxième match face à l’Autriche de Dominic Thiem (3-0). Le finaliste de Roland-Garros a subi la loi de Borna Coric en trois manches (7-6, 2-6, 6-3). Avant cela, Marin Cilic s’était chargé d’apporter aux Croates le premier point du match en disposant de Dennis Novak.

Le géant d’1m98, vainqueur de l’US Open 2014, avait pourtant mal débuté sa rencontre en concédant le premier set 6-4, mais a bien réagi pour renverser la tendance. Il s’est finalement imposé (6-7, 4-6, 4-6) et peut espérer conduire son équipe jusqu’en quart de finale, d'autant que Mektic et Dodig ont parfaitement conclu en emportant le double face à la paire Melzer-Marach (7-6, 6-2). Les Croates prennent la première place du groupe à l'Argentine.