ATP Cup : l'Espagne de Nadal vient à bout de la Belgique et rejoint les demi-finales

Publié le

Auteur·e : Romain Bonte
Rafael Nadal et Pablo Carreno Busta
Rafael Nadal et Pablo Carreno Busta, en ATP Cup | AFP

Très accrochée par la Belgique, l'Espagne a décroché le dernier ticket pour les demi-finales de l'ATP Cup. Défaits dans le premier simple, les Belges ont d'abord refait surface grâce à une grande performance de David Goffin sur Rafael Nadal, avant de finalement s'incliner dans le double décisif. La paire composée de Rafael Nadal et Pablo Carreno Bustade a pris le dessus sur le duo Sander Gillé - Joran Vliegena sur le score de 6-7 (7), 6-4, et 10-7 dans le super tie-break.

Tout avait bien mal débuté pour les Belges. Roberto Bautista Agut avait remporté le premier point de ce quart de finale face à Kimmer Coppejans, s'imposant en deux manches 6-1, 6-4. L'affaire semblait très bien embarquée pour les Espagnols, Rafael Nadal n'ayant plus qu'à faire respecter la logique hiérarchique face à David Goffin.

Mais en matière de tennis, il suffit parfois d'un grain de sable pour enrayer une belle mécanique. Et on a beau s'appeler Nadal, occuper le premier rang mondial, si votre service ne passe pas, il devient très compliqué de lutter… Goffin, N.11 mondial, ne s'est pas fait prier pour faire tomber le roi, signant au passage son deuxième succès en carrière face au Majorquin (en six duels).

à voir aussi ATP Cup : David Goffin dompte Rafael Nadal et relance la Belgique ATP Cup : David Goffin dompte Rafael Nadal et relance la Belgique

Tout redevenait possible pour les Belges qui sentaient l'exploit à portée de raquette. Le double s'engageait plutôt bien pour la paire composée de Sander Gillé (46e mondial en simple) et Joran Vliegen (38e). En face d'eux, se présentaient un Rafael Nadal frustré d'avoir perdu son simple associé à Pablo Carreno Busta (27e à l'ATP). La première manche allait être un beau résumé de ce début de quart de finale : accrochée. Dans le jeu décisif, Nadal évitait une première balle de set, en offrait une à l'Espagne, mais voyait finalement la première manche lui échapper.

Rafael Nadal et Pablo Carreno Busta remettaient la pression sur leurs adversaires et finissaient par recoller à une manche partout. Tout devait alors se jouer dans un super tie-break crispant. Les Espagnols prenaient les devants, mais leurs adversaires restaient au contact grâce à quelques précieux aces. Mais une double faute donnait de l'air à Nadal et Carreno Busta (5-8) et ces derniers finissaient par triompher (10-7) au terme d'un quart de finale d'une grande intensité.