Andy Murray
Le Britannique Andy Murray | AFP - WANG ZHAO

Andy Murray surclasse Ferrer pour aller en finale à Pékin

Publié le , modifié le

Andy Murray (N.1) s'est qualifié pour la finale du tournoi de Pékin en dominant David Ferrer (N.5) 6-2, 6-3. C'était le 20e duel entre les deux hommes sur le circuit, et le Britannique a conquis sa 14e victoire, et la 7e consécutive, en étant bien supérieur à l'Espagnol. Le N.2 mondial affrontera en finale, pour tenter de décrocher un 5e titre en 2016 le Bulgaret Grigor Dimitrov.

Deux petits breaks dans chaque manche. Voilà tout ce qu'il fallait pour réveiller Andy Murray, et le contraindre à accélérer. A chaque fois qu'il a concédé son engagement, le Britannique a débreaké aussitôt et appuyé tous ses coups pour mettre la tête de son adversaire sous l'eau. Invaincu contre David Ferrer depuis six rencontres et une défaite au Masters de Shanghaï en 2014, le N.2 mondial a été intraitable à Pékin. En moins de 1h30, il a montré à l'Espagnol qu'il était capable d'accélérer quand il voulait, en coup droit comme en revers. Et ce n'est vraiment pas le cas de la tête de série N.5, qui a perdu les pédales à chaque début de manche, après avoir pris l'engagement adverse. A (2-1) dans le 1er set, et pour revenir à (3-2) dans le deuxième, alors qu'il avait déjà cédé son service. 

Ensuite, l'Ecossais a déroulé, pour se qualifier pour sa 9e finale de la saison. Tout l'opposé de David Ferrer, qui n'a toujours pas atteint ce stade d'un tournoi en 2016. Une saison sans la moindre finale, cela ne lui est plus arrivé depuis 2004...

Pour rejoindre Andy Murray, Grigor Dimitrov n'a même pas eu à batailler, Milos Raonic déclarant forfait pour leur duel en demi-finale. Tombeur de Pouille et Nadal, le Bulgare tentera de décrocher son premier tournoi en 2016 après deux revers en finale, à Sydney et à Istanbul.

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze