Roger Federer
Roger Federer redevient numéro 1 mondial | AFP

ATP - Stuttgart : Vainqueur de Kyrgios en demi-finale, Federer redevient numéro 1 mondial

Publié le , modifié le

De retour aux affaires après presque deux mois et demi loin des courts, Roger Federer s'est qualifié pour la finale du tournoi de Stuttgart et a récupéré le trône de numéro 1 mondial, au détriment de son meilleur ennemi Rafaël Nadal. Après avoir fait l'impasse sur la saison de terre battue pour se consacrer au gazon comme l'an passé, le Suisse, 36 ans et demi, réalise donc un retour probant.

Pour sa première demi-finale depuis son retour à la compétition, Roger Federer était dans le rythme. Face à Nick Kyrgios (24e), l'homme aux 20 titres de Grand-Chelem est monté en régime au fil du match. Après avoir laissé filer le premier set (6-7),"Rodgeur" a su faire jouer sa classe naturelle sur gazon pour remporter haut la main le deuxième set. Dans une troisième manche assez serrée, les deux joueurs se sont rendus coup pour coup, mais Federer s'est montré plus fort dans les moments clés pour s'imposer au terme d'un jeu décisif âpre (6-7, 6-2, 7-6 (7/5)). En finale, Federer affrontera le Canadien Milos Raonic, tombeur en deux manches (6-4, 7-6) de Lucas Pouille un peu plus tôt. 

Impasse gagnante

Depuis le début de la saison, Nadal et Federer ne cessent de se déloger l'un l'autre du fauteuil de N.1. Sacré à l'Open d'Australie puis à Rotterdam, Federer s'en est emparé le 19 février pour quatre semaines. Puis Nadal, sans jouer, a repris les commandes début avril, en profitant du revers d'entrée du Suisse à Miami. Scénario inversé mi-mai, le temps d'une semaine seulement, quand le Majorquin de 32 ans a payé sa défaite à Madrid (contre Thiem en quarts de finale), alors que son rival faisait l'impasse sur la saison sur terre battue. Ce chassé-croisé pourrait se poursuivre dans les semaines et les mois à venir. Avec l'ouverture de la saison sur gazon, c'est désormais le Bâlois qui a le plus à perdre, avec les points de ses titres à Halle et, surtout, à Wimbledon (2-15 juillet) à défendre.

310e semaine au sommet de la tour

Nadal, lui, qui a donné samedi le départ des 24 Heures du Mans, a renoncé au Queen's, comme en 2017, mais s'était arrêté en huitièmes de finale de Wimbledon il y a un an (battu par Muller en cinq sets). En attendant, Federer ajoute une 310e semaine record à son règne inégalé, plus de quatorze ans après sa première apparition sur le trône du tennis mondial en 2004. 

Alexis Ibohn AlexisIbohn