Stravius
Jérémy Stravius | AFP - JOSEP LAGO

Stravius en bronze

Publié le , modifié le

Jérémy Stravius a dû se contenter de la médaille de bronze sur le 100 m dos, mardi aux Mondiaux de natation de Barcelone, derrière les Américains Matt Grevers et David Plummer. Déception pour Camille Lacourt qui termine 5e.

L'Américain Matt Grevers,  déjà champion olympique de la discipline, est devenu champion du monde du 100 m  dos aux Mondiaux-2013 de natation, Jérémy Stravius décrochant la médaille de  bronze, mardi à Barcelone. Grâce à un meilleur finish, Grevers s'est imposé en 52 sec 93/100e, devant  son compatriote David Plummer (53.12) et Stravius, 3e en 53.21. Stravius avait été sacré co-champion du 100 m dos aux Mondiaux-2011 à  Shanghai, en finissant ex aequo avec son compatriote Camille Lacourt. Ce  dernier a pris la 5e place mardi en 53 sec 51/100e. Cette médaille de bronze, la deuxième pour la France après celle glanée  lundi par Frédérick Bousquet sur 50 m papillon, peut donner quelques regrets à  Stravius, qui était arrivé à Barcelone avec le meilleur chrono mondial.

Je ne vais pas cracher dessus 

"(Grevers) est un grand nageur. Il faut le respecter. La perf est belle",  a-t-il déclaré. "Je voulais repartir avec au moins une médaille, je suis content de ce que j’ai fait. J’ai fait beaucoup d’efforts sur la deuxième coulée, à la fin je n'avais plus beaucoup de jus. J’ai rien lâché. C’est pas rien, c’est une médaille de bronze, je ne crache pas dessus. Je vais monter sur le podium".

L'Amiénois avait été sacré champion du monde avec le relais 4x100 m nage  libre dimanche. C'est par contre une douce revanche pour Grevers, qui n'avait  pas réussi à se qualifier pour les Mondiaux-2011. Stravius a pris le meilleur départ et a été en tête jusqu'aux 75 m, mais il  n'a ensuite pas réussi à produire d'accélération, contrairement à l'Américain. "Je n'ai pas grand-chose à regretter", a pour sa jugé Lacourt. "J'ai mis  tout ce que j'avais. Ca n'a pas suffi. C'est dommage. C'est pas une course qui  nageait très, très vite. Je pensais pouvoir nager moins de 53 secondes. Tant  pis, c'est le sport. J'ai tout donné donc je n'ai rien à regretter."

Portrait de Jérémy Stravius 

Voir la vidéo SGV Sport

Voir la vidéo SGV Sport

Voir la vidéo SGV Sport

La finale du 100m dos 

 

AFP