Rudy Gobert, 22 ans et géant des Bleus

"Elle a fait un gros match", s’est félicité Vincent Collet en faisant référence à cette "génération 1992", attendue comme le successeur de la génération Parker et de la génération Batum. En premier, le sélectionneur a cité Rudy Gobert. Le pivot a pourtant peu marqué (7 points) et, plus étonnant, pris peu de rebonds (3). Mais face à la Turquie et ses géants, la tour de contrôle tricolore a fait preuve d’une application défensive totale. Un chiffre, pour prouver son impact hallucinant : en première mi-temps, quand il était sur le terrain, la France était à +21. Sans lui, -11. A seulement 22 ans, Gobert est déjà indispensable.

Publié le , modifié le