Anigo : "Il fallait que je parte"

Nommé entraîneur de l'Espérance de Tunis, José Anigo revient sur son départ de l'Olympique de Marseille . De sa mission de recrutement pour l'OM, qui n'a jamais donné lieu à un retour de ses dirigeants, à ses idées noires après la mort de son fils, en passant par le phénomène Marcelo Bielsa, l'ancien directeur sportif et coach du club phocéen n'élude aucun sujet. Un reportage à Tunis de Fabien Levêque pour Stade 2.

Publié le , modifié le