Slalom de Schladming : Hirscher fait le grand écart, Noël prend la porte

Publié le , modifié le

Auteur·e : Xavier Richard
Marcel Hirscher sur la Planai de Schladming
Marcel Hirscher sur la Planai de Schladming en 2018 | CHRISTIAN BRUNA/EPA/Newscom/MaxPPP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Très attendu sur la Planai de Schladming après ses deux victoires à Wengen et Kitzbühel, Clément Noël ne réalisera pas le triplé. Le Français a enfourché et laissé le champ libre à Marcel Hirscher. La superstar autrichienne a fait parler son ski en réalisant la meilleure performance de la première manche (52’’29) devant le Suisse Daniel Yule (+0’’99) et Alexis Pinturault (+1’’00).

Du jour à la nuit. « Mon mois de janvier est réussi, ma saison est réussie, j'ai juste à me libérer comme je l'ai fait sur les dernières courses et à skier pleinement », avait dit Clément Noël avant le départ. Dans le chaudron de Schladming, le skieur français s’est pris les pied dans le tapis alors que beaucoup le voyait imiter Benni Raich et Henrik Kristoffersen, les deux seuls à avoir réussi le triplé magique Wengen-Kitzbühel-Schladming.Peut-être trop libéré, Noël a commis l’irréparable dès la 5e porte seulement. "Je me sentais plutôt bien au départ et ça avait l'air assez joli à skier, raconte Noël. Je ne me suis pas tout à fait adapté à la neige et ça se paie vite (...) Je suis déçu mais ça va passer, je ne suis jamais déçu très longtemps. Quand on commence à enchaîner les bonnes courses, une course à 0 point ça fait mal, surtout à Schladming où j'adore la course. C'est décevant."

Hirscher frappe un grand coup, nouveau podium pour Pinturault ?

Sur une piste glacée, il fallait être costaud pour attaquer sans retenue. Déjà deux succès déjà ici, Marcel Hirscher ne s’est pas posé de question et a découpé le tracé comme il sait le faire. Une démonstration ! Premier poursuivant, Daniel Yule pointe à 99/100e, quasiment à égalité avec Alexis Pinturault (+1’’). Ils devront réaliser un exploit pour déloger l’Autrichien. Mais il y aura déjà du travail pour museler une meute de prétendants au podium. Dans leur rétro, Ramon Zenhaeusern (+1’’09), Henrik Kristoffersen (+1’'15) et Andre Myhrer (+1’'43) ont les moyens de mettre la pression. Julien Lizeroux (+2''55) et Victor Muffat-Jeandet (+2''83) ont obtenu leur billet pour la seconde manche qui débutera à 20h45.