Cesar Cielo médaillé
Le champion du monde Cesar Cielo | AFP - JOSEP LAGO

Soirée brésilienne à Barcelone

Publié le , modifié le

Double champion du monde en 2009 à Rome, double champion du monde en 2011 à Shanghaï, Cesar Cielo a conservé son titre sur le 50m papillon à Barcelone. Mais il n'a pas été la seul à donner de belles couleurs à la natation auriverde, puisque Felipe Lima a remporté une superbe médaille de bronze sur 100m brasse, devenant le premier Brésilien de l'Histoire à remporter une médaille dans cette épreuve.

Ils ont tous deux eu la même réaction: se hisser sur les lignes d'eau pour exprimer leur joie. A quelques minutes d'intervalle, Felipe Lima et Cesar Cielo ont atteint leur objectif. Le premier a eu le bronze sur 100m brasse, le second l'or sur 50m papillon. Lors des derniers Mondiaux à Shanghaï, le Brésil avait ramené trois médailles, toutes en or, et deux étaient l'oeuvre de Cielo, qui doit encore défendre son titre sur 50m nage libre. La nation est donc encore dans les temps pour faire aussi bien qu'il y a deux ans.

Pour Felipe Lima, âgé de 28 ans, cette médaille était simplement extraordinaire. A son arrivée, il n'en croyait pas ses yeux. Il est vrai qu'il est montée en puissance à chaque tour, passant de 1'00"06 en séries à 59"84 en demi-finales pour finir la finale en 59"65. "J'ai ressenti une énorme émotion", disait-il une fois sorti de l'eau. 

Pour Cesar Cielo, cette cinquième médaille d'or mondiale avait un goût très particulier: "Chacune a une histoire différente. Une finale, c'est toujours un moment dangereux, un moment plein d'anxieté. J'ai subi une opération des deux genoux (en septembre), et pour dire la vérité, je me suis bien entraîné que depuis 3-4 mois. J'ai beaucoup pensé à Ronaldo, à Nadal, qui ont réussi à revenir après des problèmes aux genoux, Ronaldo en jouant une Coupe du monde, Nadal en remportant Roland-Garros cette année. J'ai gardé cette pensée dans ma tête. Cela signifie beaucoup plus pour moi que de gagner un simple championnat du monde." Pour la première fois de la semaine, l'hymne brésilien a retenti dans le Palau Sant Jordi.