France Italie Davis
Herbert et Mahut ont triomphé sans difficulté. | MARCO BERTORELLO / AFP

Coupe Davis : La France reprend l'avantage après sa victoire en double

Publié le , modifié le

La paire française Mahut-Herbert a facilement battu les Italiens (Fognini-Bolelli), samedi après-midi, pour le troisième match de Coupe Davis (6-4/6-3/6-1). Presque jamais inquiétés, malgré quelques cadeaux, les Bleus ont déroulé après un premier set plutôt partagé. Suite à la défaite de Jérémy Chardy hier face au leader italien Fabio Fognini, la France repasse en tête (2-1) avant les simples décisifs de dimanche. L'un des deux tricolores devra s'imposer pour permettre à la France de poursuivre son aventure en Coupe Davis, face à l'Allemagne ou l'Espagne.

 Le samedi après-midi de Pierre-Hugues Herbert et Nicolas Mahut fut particulièrement tranquille (6-4/6-3/6-1). Opposé à la paire Fognini-Bolelli, le double français s'est imposé sans la moindre difficulté. Grâce à ce succès, la France reprend l'avantage 2-1 avant les simples de dimanche. Dès le premier set, le ton est donné. Solides, les Bleus font le break au meilleur des moments pour s'offrir la première manche (6-4). 

La suite, un balade de santé. Au fil des échanges, le double italien a décliné. Très réguliers, Herbert et Mahut ont conclu un deuxième set abouti sur un bel enchaînement. Nicolas Mahut monte au filet sur une deuxième balle et prend Fognini à contre-pied sur une merveille de demi-volée long de ligne. A aucun moment la paire tricolore n'a douté, sure de sa complicité et de sa supériorité. 

Trois breaks plus tard, le match était plié en 1h54. Fabio Fognini envoyait une volée dans le filet, sans envie. Les supporters italiens présents à Gênes peuvent en vouloir à leur leader. Si l'association Fognini-Bolelli était moins expérimentée que celle des Bleus, l'attitude du 20e mondiale peut laisser un goût amer : jamais révolté, presque désintéressé du match. Le numéro 1 tricolore Lucas Pouille (11e) aura l'opportunité de sceller la qualification dès le premier simple de dimanche (11h30) face au même Fabio Fognini.

Yannick Noah : "Un match quasi parfait"

Le capitaine de l'équipe de France Yannick Noah était particulièrement fier de ses deux joueurs: "On s'est préparés, forcément, à jouer un match très dur. Et puis, on a pris tous les points, les uns après les autres. Cela s'est bien déroulé. Pierre-Hugues (Herbert) et Nico (Mahut) ont fait un match plein, quasi parfait. C'était vraiment bien (...) Quand on regarde les matches, surtout ceux d'hier (vendredi), c'est très accroché. Cela peut basculer d'un côté ou de l'autre sur quelques points. On va se préparer pour que Lucas (Pouille) batte Fabio (Fognini). On va se donner à 150% sur ce match. On va voir le score et suivant ce qui se passera, nous avons des options pour le dernier match (...) Lucas et Fabio ont un niveau quasi similaire. L'aspect technique va bien sûr compter, la tactique aussi mais surtout le mental. C'est celui qui sera plus fort mentalement qui gagnera."

Pierre-Hugues Herbert : "Surpris? Avec Fabio, on ne sait jamais"

"Surpris? Avec Fabio (Fognini) on ne sait jamais à quoi s'attendre, il peut être extrêmement bon comme il peut aussi passer complètement à côté. Ce n'est jamais évident de jouer les trois jours. Le double, c'est une autre discipline. Il a raté des volées qu'il aurait réussies s'il avait joué plus de doubles. Après c'est du Fabio tout craché, capable du meilleur comme du pire. Et aujourd'hui on a fait en sorte que ce soit le pire (...) C'est pour ça qu'on aime la Coupe Davis. On ne va pas se plaindre aujourd'hui que le public a été un peu limite. Ça nous a fait encore plus kiffer (...) Au départ, j'ai mis un peu de temps à digérer cette compétition. Entre 2015 et 2016, je me suis retrouvé à jouer des matches très importants. Il fallait apprendre à gérer des émotions que l'on ne vit pas forcément sur le grand circuit."

France tv sport @francetvsport