Therese Johaug
La Norvégienne Therese Johaug | AFP - LEHTIKUVA - HEIKKI SAUKKOMAA

Therese Johaug contrôlée positive !

Publié le , modifié le

La Norvégienne Therese Johaug, septuple championne du monde de ski de fond, et médaillée d'or en relais aux jeux Olympiques 2010, a été contrôlée positive à un stéroïde. C'est ce qu'a annoncé jeudi la Fédération norvégienne de ski, précisant que lors d'un test inopiné le 16 septembre dernier, ont été retrouvées dans ses analyses des traces de clostebol, un stéroïde anabolisant interdit par l'Agence mondiale antidopage.

Selon la Fédération, la skieuse âgée de 28 ans aurait absorbé cette substance via une crème pour les lèvres, utilisée pour traiter des brûlures subies lors d'une séance d'entraînement en altitude en Italie fin août. Son entourage médical n'avait alors pas remarqué que cette crème contenait du clostebol. "Je ne porte aucune culpabilité dans cette affaire", a déclaré Johaug. Le médecin de l'équipe nationale de ski, Fredrik Bendiksen, a dit en endosser l'entière responsabilité et annoncé sa démission avec effet immédiat. 
Aucune sanction n'a été annoncée à ce stade, l'affaire étant en cours d'examen au sein d'Antidoping Norway, l'organisme norvégien de lutte contre le dopage.

La skieuse a remporté sept titres mondiaux, dont trois l'hiver dernier (skiathlon 2x7,5 km, 30 km classique et relais 4x5 km). Elle détient aussi trois médailles olympiques, dont une en or décrochée avec le relais aux Jeux de Vancouver en 2010.
C'est le deuxième incident à éclabousser la Fédération norvégienne de ski en quelques mois. Fin juillet, le fondeur Martin Sundby avait été suspendu pour deux mois et privé de sa victoire dans le Tour de Ski 2015 pour usage non autorisé de ventoline. La Fédération en avait là aussi assumé la responsabilité, ayant omis de demander une autorisation pour l'usage de cet anti-asthme.

Christian Grégoire

Ski de Fond