Marcel Hirscher
Marcel Hirscher, une légende autrichienne qui se retire. | AFP

Marcel Hirscher, un héros national

Publié le , modifié le

On le pressentait depuis quelque temps, le skieur Marcel Hirscher a officiellement annoncé sa retraite lors d’une conférence de presse en prime time et en direct sur la télévision publique autrichienne, ce mercredi 4 septembre 2019. Il se retire après avoir rayonné douze années sur son sport pour le plus grand plaisir de ses concitoyens.

Un héros raccroche sa tenue. Marcel Hirscher, monument du sport autrichien et légende du ski, a décidé de ranger skis, casque, bâtons et chaussures à seulement 30 ans. Roi du slalom et du géant, l’hiver est passé pour celui qui a régné sur le cirque blanc durant huit années consécutives. Une souveraineté lors de laquelle il a conquis 8 gros Globe de cristal (classement général de la Coupe du monde), 12 petits Globe de Cristal (Coupe du monde de la spécialité) en slalom et en slalom géant, 5 titres de champion du monde et 2 titres olympiques.

à voir aussi Marcel Hirscher annonce sa retraite Marcel Hirscher annonce sa retraite

Un événement national

La programmation de sa conférence de presse à Salzbourg quelques jours plus tôt, intitulée "Rétrospective, aperçu et perspectives" annonçait la couleur et était attendue par un pays tenu en haleine. Ce n’est pas un petit événement pour l’Autriche puisque sa déclaration, prévue en prime time sur la chaîne publique l’ORF 2, a repoussé le débat politique pour les élections législatives diffusé sur l’ORF, initialement programmé à la même heure.

Ce n’est pas une nouvelle, l’homme est une personnalité importante très suivie dans un pays où le ski est un sport national. Pour preuve, lors de l'exercice précédent, sa dernière victoire en Coupe du monde sur le slalom nocturne de Schladming, lieu de son premier sacre de champion du monde de slalom en 2013, a été suivie par 2 millions de téléspectateurs dans un pays qui comptabilise 8,8 millions d’habitants.

Marcel Hirscher et Felix Neureuther lors des championnats du monde Saint-Moritz.
Marcel Hirscher et Felix Neureuther lors des championnats du monde Saint-Moritz. © MICHAEL KAPPELER / DPA / dpa Picture-Alliance

Alaba : "C'est extrêmement triste qu'il parte maintenant"

Quelques jours avant même l’officialisation de sa retraite, certains sportifs commençaient à réagir. Le néo-retraité, Felix Neureuther, l’un de ses plus grands rivaux et ami dans la vie, avait exprimé sa surprise. "J'espérais jusqu'au bout que Marcel continue", a déclaré l’Allemand au média allemand le Spiegel. "Je ne m'y attendais pas. […] Nous perdons un acteur majeur du sport.

Preuve de la trace laissée par Hirscher auprès de la population autrichienne, la réaction de David Alaba, le footballeur du Bayern Munich. Ce mardi, au camp de l'équipe nationale d'Autriche à Saalfeden, il décrivait tout ce que représente le départ du skieur. "C’est dommage pour les Autrichiens" avant d’ajouter : "Il nous a fait tellement plaisir. […] C'est extrêmement triste qu'il parte maintenant."

Marcel Hirscher lors du slalom de Schladming
Marcel Hirscher lors du slalom de Schladming © ERWIN SCHERIAU / APA / AFP

Une nouvelle porte à l'horizon

Après avoir beaucoup donné pour le ski, il met un pan de sa vie de côté, dans la région où il s’est façonné au ski dès l’âge de deux ans, avant même d’apprendre à courir. Il peut désormais écrire une nouvelle page, consacrée à sa famille et aux plaisirs qu’il ne pouvait pas s’octroyer.

De sa carrière, on retiendra ses 67 victoires en Coupe du Monde, ses 3 secondes et 28 centièmes d'avance sur son second Neureuther lors du géant de Garmisch-Partenkirchen (2015), 4e plus gros écart de l’histoire du ski. Mais également ses records, son mental à tout épreuve et puis l’approche d’un sport qu’il a chamboulé et qu’il a mis en lumière.