Kvitfjell : le super-G masculin annulé en raison des conditions météo, tout se jouera à Kranjska Gora

Publié le , modifié le

Auteur·e : Emilien Diaz
Alexis Pinturault
Alexis Pinturault | AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Le super-G de Kvitfjell n’aura pas lieu. Au lendemain de la victoire de Matthias Mayer sur la descente, les organisateurs ont décidé d’annuler la course en raison des mauvaises conditions météorologiques sur la station norvégienne. En conséquence, le Suisse Mauro Caviezel s’adjuge le petit globe de la spécialité. Alexis Pinturault manque l’occasion de reprendre des points à Alexander Aamodt Kilde au général. Tout se jouera en Slovénie le week-end prochain.

Une bonne ou une mauvaise nouvelle pour Alexis Pinturault ? C’est la question que tout le monde se pose après l’annulation du super-G qui devait se disputer ce dimanche à Kvitfjell. Face aux mauvaises conditions météorologiques - mélange de pluie et de neige en bas de la descente - les organisateurs n’ont voulu prendre aucun risque, et ont préféré renvoyer les skieurs au chaud.

La première conséquence de cette annonce est le sacre du Suisse Mauro Caviezel, qui remporte donc le petit globe de la spécialité avec trois petits points d’avance sur l’Autrichien Vincent Kriechmayr. L’autre répercussion concerne le classement général de la Coupe du monde, qui rappelons le, est le théâtre d’une bataille acharnée entre Alexander Aamodt Kilde et Alexis Pinturault pour la victoire finale.

Statu quo au général

Le Norvégien a pris une longueur d’avance - 54 points exactement - en terminant deuxième de la descente samedi derrière l'Autrichien Matthias Mayer. Un matelas relativement confortable, qu’il aurait pu toutefois conforter ce dimanche sur le super-G, où le Français avait lui aussi sa carte à jouer. Tout reste donc à faire entre les deux hommes pour savoir qui succédera à Marcel Hirscher. 

Il faudra attendre une semaine pour connaître le dénouement de ce duel. L’épreuve de Stockholm et les finales de Cortina d’Ampezzo ayant été annulées en raison du coronavirus, tout se jouera les 14 et 15 mars prochain, à Kranjska Gora (Slovénie). Le Géant et le slalom programmés devraient permettre à Pinturault de rattraper une partie de son retard, mais Kilde garde l’avantage, d’autant que le Norvégien est loin d’être maladroit sur ces épreuves. Difficile donc, de dire si l’annulation du super-G de Kvitfjell profite ou desserre le skieur de Courchevel.

à voir aussi Kvitfjell : Mayer s'impose devant Kilde, qui reprend les commandes du général à Pinturault Kvitfjell : Mayer s'impose devant Kilde, qui reprend les commandes du général à Pinturault

Il devra quoi qu’il en soit réaliser une double performance de haute volée - comme il l’a fait à Hinterstoder en s’adjugeant deux victoires consécutives - pour espérer décrocher le premier gros globe de sa carrière. Il faut remonter à 1997 pour trouver la trace du dernier skieur tricolore vainqueur du classement général de la Coupe du monde. Il s'agissait de Luc Alphand, qui avait lui même succéder à Jean-Claude Killy, sacré à deux reprises à la fin des années 60. Alexis Pinturault a donc son destin entre ses mains pour écrire l'histoire.