Mondiaux de ski alpin : Clément Noël et Alexis Pinturault bien placés en slalom, Adrian Pertl en tête

Publié le , modifié le

Auteur·e : Apolline Merle
Clément Noël
Clement Noel lors de sa première manche en slalom, le 21 février 2021. | Fabrice COFFRINI / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Les Français Clément Noël et Alexis Pinturault ont bien démarré cette dernière journée des Mondiaux de Cortina d'Ampezzo en Italie. Respectivement cinquième et septième après la première manche du slalom, ils suivent l'Autrichien et leader Adrian Pertl. Ce premier run fut très serré, les quatorze premiers se trouvant en moins d'une seconde. Le suspense reste total avant la seconde manche (à suivre en direct sur France 3 et france.tv à partir de 13h30).

Les Français Clément Noël et Alexis Pinturault sont en embuscade. Pour ce slalom, dernière course des Mondiaux de Cortina d'Ampezzo, le Vosgien de 23 ans a pris le cinquième chrono de la première manche (+0.34), dominée par l'Autrichien Adrian Pertl (52.24). Alexis Pinturault (+0.41) pointe lui à la septième place. Cette première manche aura été très tendue puisque les quatorze premiers se tiennent dans un mouchoir de poche, en moins d'une seconde.

"C’est extrêmement serré, même pour les deuxième, troisième, et quatrième places. La piste est assez technique, tout peut se passer dans la deuxième manche. Je pense que ce sera la même course mais dans un ton totalement différent. Il y a encore beaucoup de choses qui restent possibles", a estimé Alexis Pinturault à l'issue de son joli run. "La bagarre est bien. Il y a beaucoup de monde. Celui qui pointe devant [Adrian Pertl] n’a pas l’habitude de l’être. A voir comment il gère. Pour ma part, je peux faire encore un peu mieux", a réagit Clément Noël. En revanche, deux grosses déceptions dans le clan français avec le vétéran Jean-Baptiste Grange et Victor Muffat-Jeandet qui ont dû abandonner après une sortie de piste. 

Un format différent à cause de la météo

A cause de la chaleur inhabituelle au-dessus de Cortina, le format de la seconde manche sera différent. Si d’ordinaire, le trentième chrono de la première manche s’élance en premier pour ensuite descendre jusqu’au plus rapide, ce dimanche, les organisateurs ont décidé de partir du quinzième chrono jusqu’au meilleur de la première manche, pour ensuite revenir au seizième jusqu’au trentième et dernier qualifié.

-