Mondiaux de ski alpin : Alexis Pinturault médaillé d'argent du combiné des championnats du monde, Marco Schwarz titré d'un souffle

Publié le , modifié le

Auteur·e : Jean-Baptiste Lautier
Alexis Pinturault sur le slalom du combiné des championnats du monde
Alexis Pinturault sur le slalom du combiné des championnats du monde, lundi 15 février. | ANDREAS SOLARO / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Déception pour Alexis Pinturault. Favori du combiné, le Français a perdu son titre aux championnats du monde même s'il se consolera avec la médaille d’argent. Après un magnifique super-G, on le pensait sur la voie royale mais il a été devancé sur le slalom par Marco Schwarz pour seulement quatre petits centièmes. Le Suisse Loïc Meillard (+1"12) complète le podium.

Alexis Pinturault manque le doublé sur le combiné des championnats du monde. Il était pourtant le grand favori au départ, lui qui compte dix victoires et quatre petits globes dans la spécialité. Après un super-G où il s’est classé deuxième à un cheveux (+0"8) du Canadien James Crawford, le Français a été frustré par l’Autrichien Marco Schwarz sur le slalom pour seulement quatre centièmes. Un infime écart qui offre une médaille d’argent au goût amère au skieur de Courchevel.

Parti deuxième de la cabane de départ au moment de s’élancer entre les piquets, Alexis Pinturault semblait avoir fait le job, en assurant dans le mur et déroulant en fin de course. Mais c’était sans compter la manche parfaite de Marco Schwarz, surprenant 4e du super-G le matin. L’Autrichien vainqueur de deux slaloms cette saison et leader du classement de la spécialité s’est montré plus à l’attaque dès le haut du tracé pour conserver un infime écart à l’arrivée. Le Français pourra regretter cette insignifiante petite faute à mi-course qui lui coûte probablement le titre.

"C’était un slalom difficile, comme ce qu’on peut avoir sur les vrais slaloms de coupe du monde", a expliqué le vice-champion du monde. "On s’est bien bagarrés avec Marco, c'est le meilleur slalomeur du monde et ça s’est joué à rien. J’ai tout donné, je n'ai pas de regrets à avoir. (...) Si je peux être un peu frustré c’est par les quatre centièmes, en slalom ce n’est vraiment rien mais je continue sur ma belle lancée."

Meillard sauve les Helvètes

Derrière, trois Suisses étaient en embuscade mais se sont tous montrés en difficulté. Luca Aerni et Gino Caviezel sont sortis alors que Loïc Meillard accroche une miraculeuse médaille de bronze malgré une grosse faute en milieu de parcours, juste devant le surprenant James Crawford. Vainqueur du super-G le matin, le Canadien n’a pas démérité entre les piquets en se montrant bien plus à l’aise que de nombreux spécialistes de la vitesse pour terminer à une très encourageante quatrième place.

à voir aussi Mondiaux de ski : Alexis Pinturault devant la meute des slalomeurs à l'issue du Super-G du combiné Mondiaux de ski : Alexis Pinturault devant la meute des slalomeurs à l'issue du Super-G du combiné

Victor Muffat-Jeandet s’est lui bien rassuré sur cette manche de slalom. Le skieur de Val d’Isère a effectué une très belle remontée passant de la 24e à la 6e place de ce combiné grâce au 4e temps de la manche de slalom. De bon augure avant d’aborder les épreuves techniques en fin de semaine.

-