Morgenstern a manqué un test antidopage

Publié le , modifié le

Thomas Morgenstern, triple champion olympique de saut à skis, a expliqué vendredi au journal Tiroler Tageszeitung (TT) qu'il avait manqué un contrôle antidopage, un manquement qui reste pour le moment sans conséquence, a-t-il précisé. "J'ai raté un test. Je suis maintenant inscrit au registre de la Nada", l'agence autrichienne antidopage, a expliqué le champion olympique 2006 sur grand tremplin.

"Ils peuvent me contrôler tous les jours, je n'ai rien à cacher", a ajouté l'Autrichien qui soufflera ses 27 bougies le 30 octobre, vainqueur de la Tournée des 4 Tremplins en 2010-2011, et qui a également deux titres olympiques par équipes (en 2006 à Turin et en 2010 à Vancouver) à son palmarès. Le président de la Fédération autrichienne de ski (ÖSV), le puissant Peter  Schröcksnadel, a pris la défense de son athlète dans les colonnes du TT. "C'est une insolence ce qui se passe là. Chez 'Morgi', il s'agit d'une situation médicale exceptionnelle, on peut également le prouver", a expliqué Schröcksnadel.

Les athlètes risquent des sanctions sportives à partir de trois contrôles antidopage inopinés manqués. A quelques mois des jeux Olympiques d'hiver de Sotchi (du 7 au 23 février 2014), Morgenstern est le deuxième athlète de premier plan à avoir manqué un contrôle inopiné. Le Norvégien Ole Einar Bjoerndalen, sextuple champion olympique de biathlon, avait manqué début octobre un premier contrôle inopiné de la Nada, alors qu'il devait en théorie se trouver en Autriche pour s'entraîner. Il avait omis de signaler aux contrôleurs de la Nada qu'il avait prolongé son stage en Norvège.

AFP

Saut à Skis