Kamil Stoch
Kamil Stoch a une réputation à défendre | JURE MAKOVEC / AFP

En 2015, Kamil Stoch veut continuer à planer

Publié le , modifié le

Neuf mois après son double triomphe olympique à Sotchi, le Polonais Kamil Stoch entame avec détermination la défense du rang de numéro 1 mondial, samedi, avec l'ouverture de la Coupe du monde 2014-15 sur le tremplin allemand de Klingenthal.

"J'ai déjà réalisé de grandes choses mais j'ai encore des objectifs en tête. Je reste affamé, motivé comme jamais pour travailler plus dur encore", a récemment prévenu le tenant du globe de cristal et champion du monde en titre du grand tremplin. A l'orée du nouveau cycle olympique, le sauteur de Zakopane âgé de 27 ans aura dans le viseur les Mondiaux 2015 à Falun et la Tournée des Quatre tremplins qui lui manque pour rejoindre son idole Adam Malysz dans le coeur de Polonais plus friands que jamais de la discipline.

L'adversité est attendue de la part de l'étoile montante slovène Peter Prevc (22 ans), double médaillé à Sotchi et dauphin de Stoch au terme de l'exercice 2013-14, d'une équipe allemande ambitieuse dans le sillage de Severin Freund (N.3 mondial), et surtout d'une armada autrichienne revancharde après une piètre saison. "J'attends avec impatience l'hiver", écrit sur son blog l'Autrichien Gregor Schlierenzauer, qui a finalement digéré son nouvel échec olympique sur les tremplins russes et sa chute au 6e rang mondial. "Qui sait, si tout avait parfaitement fonctionné je ne sauterais peut-être plus", a fait remarquer l'homme aux 52 victoires et 2 globes de cristal à 24 ans seulement, unique leader après la retraite de Thomas Morgenstern. 

Takanashi toujours intouchable?

A 32 ans, Anders Bardal sera une nouvelle fois le chef de file de l'équipe norvégienne tandis que le Suisse Simon Ammann, quadruple champion olympique (2006 et 2010) âgé de 33 ans, a finalement digéré l'échec de Sotchi pour  repartir en campagne. La saison débute samedi par une épreuve par équipes avant la première des 32 épreuves individuelles de la saison. Parmi les nouveautés: des normes de sécurité renforcées et l'entrée d'un concours mixte au programme des championnats du monde.

Rentrée bredouille de Sotchi, la cannibale japonaise Sara Takanashi, 18 ans, s'annonce difficile à déloger du premier rang mondial qu'elle avait conservé la saison dernière en remportant 15 concours.

AFP