Marie Marchand-Arvier met un terme à sa carrière

Marie Marchand-Arvier met un terme à sa carrière

Publié le , modifié le

Marie Jay Marchand-Arvier, vice-championne du monde de super-G en 2009 à Val d'Isère, a annoncé qu'elle mettait un terme à sa carrière à la fin de la saison, à Méribel où ont lieu les finales de la Coupe du monde de ski alpin.

Plus connue sous le sigle "MMA" avant son mariage en 2014 avec  l'ex-biathlète Vincent Jay, champion olympique de sprint à Vancouver en 2010,  la Lorraine de 29 ans a fait cette annonce à la veille de sa dernière course,  le super-G des finales. "C'est un choix qui me libère, car ça fait deux ans que vous me voyez  pleurer. La vie d'une athlète de haut niveau, ce n'est pas ça", a expliqué la  skieuse de Méribel, aux cinq podiums en Coupe du monde, mais jamais sur la plus  haute marche. Le dernier remontait au 23 février 2013, en descente à Méribel.

"J'ai été accompagnée par une belle équipe et notamment Anthony Séchaud  (directeur de l'équipe dames, ndlr), qui m'a ouvert les yeux récemment à  Garmisch. J'ai encore peur, et on ne peut pas aller vite en descente quand on a  peur", a ajouté la native de Laxou, transplantée dans les Alpes à l'âge de 15  ans pour assouvir sa passion du ski. Longtemps licenciée aux Contamines-Montjoie (Haute-Savoie), Marie Jay  Marchand-Arvier, dont la maman est professeure d'université, avait rejoint  Méribel il y a deux ans. Elle était devenue une ambassadrice de la station  savoyarde. "MMA" prend sa retraite sportive quelques semaines après l'Iséroise Marion  Rolland, championne du monde de descente en 2013, et blessée deux fois depuis  son sacre.

AFP