Les finales de super-G menacées par les chutes de neige

Publié le , modifié le

Les super-G messieurs et dames des finales de la Coupe du monde de ski alpin sont menacés d'annulation en raison de la neige qui tombe sur la station suisse jeudi matin. Les organisateurs ont décidé de reporter de deux heures, à 11h30, le départ de l'épreuve masculine. La course féminine qui devait démarrer à cette heure-là est de fait elle aussi repoussée. Mercredi, les deux descentes avaient été annulées en raison du brouillard sur la piste.

Si les super-G étaient supprimés, le globe de la discipline reviendrait à la Slovène Tina Maze. Le Norvégien Aksel Lund Svindal était déjà assuré de  remporter la Coupe du monde de super-G. En revanche, ses chances seraient quasiment nulles de revenir au classement  général sur le leader autrichien Marcel Hirscher, un des grands favoris du slalom géant et du slalom qui restent au programme ce week-end. Selon le règlement de la Fédération internationale de ski, toute course des  finales qui ne peut pas être disputée le jour prévu est annulée.

Gilles Gaillard