Marlies Schild
Marlies Schild | DOUG PENSINGER / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

L'Autriche rafle tout à Courchevel

Publié le , modifié le

A l'occasion de la deuxième manche du slalom femmes de Courchevel, pour le compte de la Coupe du Monde de ski alpin, quatre des cinq premières places du classement ont été trustées par des Autrichiennes. Marlies Schild termine en tête, suivie de la Suèdoise Hansdotter, Bernadette Schild et Kathrin Zettel.

Impériale dans le second parcours, la vice-championne olympique a devancé, en 1 min 45 sec 17/100e, la Suédoise Frida Hansdotter et sa soeur cadette Bernadette, respectivement à 33/100e et 1 sec 22/100e. Opérée à un genou il y a un an, Marlies Schild n'avait plus gagné sur le  circuit majeur depuis février 2011, à Soldeu (Andorre). Pour ce retour au premier plan à Courchevel, où elle s'était déjà imposée en 2010 et 2011, la Salzbourgeoise a été accompagnée sur le podium par  Bernadette, 23 ans.

Les deux soeurs s'étaient entraînées ces derniers jours dans la station  autrichienne d'Hinterreit. "Et on skiait bien et vite. On n'était pas loin  l'une de l'autre", a indiqué la cadette, qui ne comptait qu'un seul podium  auparavant, deuxième des finales 2013 en mars à Lenzerheide (Suisse). Seule Hansdotter a pu empêcher la "Wunderteam" d'écraser l'épreuve, Kathrin  Zettel et Michaela Kirchgasser terminant 4e et 5e. Favorite, l'Américaine Mikaela Shiffrin a terminé seulement 12e, mal à  l'aise déjà sur le premier tracé (7e).

"Ce n'est pas que j'aie ressenti de mauvaises sensations. Je n'en avais pas  non plus des bonnes", avait remarqué Shiffrin à l'issue du premier parcours. La Française Tessa Worley, championne du monde de géant, est tombée rapidement en première manche. Souffrant du genou droit, elle a été transportée à Lyon pour passer une IRM. Sa blessure laisse craindre un forfait aux jeux Olympiques de Sotchi, un scénario qui serait catastrophique pour l'équipe de France. 

Jean Charbon