Jason Lamy-Chappuis, Henri Sannier, Martin Fourcade
Jason Lamy-Chappuis et Martin Fourcade entourent Henri Sannier lors de la conférence de rédaction de Tout le Sport, le 19 mars | DR

Lamy-Chappuis et Fourcade de passage à Tout le Sport

Publié le , modifié le

Jason Lamy-Chappuis et Martin Fourcade ont participé, mardi matin à France Télévisions, à la conférence de rédaction du magazine Tout le Sport sur France 3. Les deux champions, respectivement spécialistes du combiné nordique et du biathlon, sont apparus souriants et accessibles. Ils sont revenus sur leur extraordinaire saison.

Accueillis par Henri Sannier, rédacteur en chef de l'émission, Jason Lamy-Chappuis (26 ans) et Martin Fourcade (24 ans) sont arrivés sous les applaudissements des journalistes rassemblés pour l'occasion. "Le ski est terminé, on ne sait plus de quoi parler", plaisante le biathlète lorsque les premiers sujets de l'émission du soir sont proposés.

Les deux sportifs, exceptionnellement associés à l'émission du jour – qu'ils assurent regarder régulièrement – ont aussi profité de la conférence de rédaction pour évoquer, à froid, les innombrables victoires de leur saison, et leur futur dans la discipline malgré leur très jeune âge. "Toutes les émotions qu'on a lors de ces grands évènements, c'est ce qui nous pousse", a lancé Lamy-Chappuis. "Ca devient compliqué de se motiver pour le classement général de la Coupe du Monde (3 victoires et une 2e place, ndlr), mais sur les championnats du Monde (3 médailles d'or, ndlr), on a la boule au ventre le matin, on est complètement tétanisé, ce sont des sensations qui me plaisent".

Sotchi, "un chantier hallucinant"

Les deux athlètes ont aussi parlé des conditions méconnues de leurs compétitions, évoquant notamment les contrôles anti-dopage : "sur 26 courses, j'ai été contrôle 21 fois" a expliqué Fourcade. "C'est déjà arrivé qu'une personne de Slovénie vienne me contrôler. Il a pris sa voiture, a fait le voyage jusqu'à Grenoble, m'a contrôlé et est reparti". "Pour moi, c'est toujours le même qui s'occupe des contrôles, un Allemand", a rajouté Lamy-Chappuis. "Il connaît même le nom de mon chat…".

Avant de quitter les locaux et de se plier à la traditionnelle série d'autographes et à la photo de groupe, les skieurs se sont enfin projetés sur leur fin de carrière. Ils refusent de penser à 2018 : Lamy-Chappuis y réfléchira en 2015, Fourcade attendra 2016. D'ici là, les deux auront l'occasion de briller à Sotchi, pour les prochains Jeux Olympiques d'hiver. Un chantier "hallucinant" que les athlètes ont récemment visité. "C'est un projet magnifique, mais pour l'instant, ça fait encore un peu peur" a admis Fourcade qui compte bien y remporter le dernier titre qui manque à son palmarès : l'or olympique.

Vidéo: Lamy-Chappuis et Fourcade en visite à TLS

Voir la video

Vidéo: le dernier exploit de Fourcade

Voir la video