La Slovène Ilka Stuhec prend la tête du combiné de Crans-Montana dans l'incompréhension générale

La Slovène Ilka Stuhec prend la tête du combiné de Crans-Montana dans l'incompréhension générale

Publié le , modifié le

Arrêtée puis reportée de plusieurs heures, la première manche du combiné féminin de Crans-Montana (Suisse) a finalement eu lieu ce vendredi après-midi. C'est l'opportuniste Ilka Stuhec qui vire en tête à mi-parcours. Partie avec le dossard 1, la Slovène, qui avait pourtant chuté ce matin, a pu défendre de nouveau ses chances et ne s'est pas loupée. En 1'10"50, elle devance l'Italienne Federica Brignone (+0"12) et l'Autrichienne Michaela Kirchgasser (+0"29).

Et si c'était la journée de la Slovénie ? Après la victoire de Bostjan Kline lors de la descente masculine de Kvitfjell, sa compatriote Ilka Stuhec est en tête du combiné féminin à mi-parcours. Favorite, la Slovène est en lice pour remporter son second combiné de la saison en Coupe du Monde après sa victoire à Val d'Isère en décembre dernier.

Initialement sortie, Stuhec s'installe en tête

Scénario rocambolesque et véritable fiasco pour cette première manche du combiné de Crans-Montana. Ce matin, les trois premières skieuses en piste sont toutes sorties, incluant notamment Ilka Stuhec. Mais c'est la violente chute de la Suissesse Denise Feierabend, dossard 3 et évacuée sur civière, qui a poussé les organisateurs à stopper et reporter le super-G de quelques heures. Une aubaine pour Stuhec.

Une première manche en deux temps qui tourne au fiasco

En revanche, plusieurs skieuses de renom n'ont pas souhaité prendre part à un tracé qu'elles ne jugeaient absolument pas conforme aux normes de sécurité requises pour ce genre d'épreuve. C'est le cas des Américaines Lindsey Vonn et Mikaela Shiffrin notamment. 

Worley sort deux fois, les Françaises assez loin

Déception dans le clan tricolore. Tessa Worley n'a pas profité de son dossard numéro 2. La championne du monde de slalom géant est sortie de piste, chutant sans gravité, lors de ses deux tentatives. Elle aussi a pourtant eu droit à une seconde chance. Première Française, Romane Miradoli a signé le 21e temps (+2"50) juste devant Tiffany Gauthier (+2"51). Laura Gauche pointe, elle, au 25e rang à 2"93. Plus à l'aise en slalom, Anne-Sophie Barthet aura tout de même du mal à s'illustrer après avoir pris la 41e et dernière place (+4"22) au terme de ce super-G le plus chaotique de la saison.

Fabien Mariaux