Marcel Hirscher
Le leader de la Coupe du monde de slalom, Marcel Hirscher | AFP - STRINGER

Hirscher maître du slalom de Zagreb

Publié le , modifié le

Deuxième temps de la 1ère manche à 1 centième de Bygmmark, Marcel Hirscher a été intraitable en 2e manche pour remporter le slalom de Zagreb. Il devance un autre Suédois, Myhrer à une demi-seconde, et Mario Matt à 1"09. L'Autrichien redevient ainsi leader de la Coupe du monde. Belle 6e place d'Alexis Pinturault, et très belle 9e place de Steve Missilier.

Marcel Hirscher ne craint personne. Ni Ivica Kostelic sur ses propres terres de Zagreb, ni les autres slalomeurs. Le leader de la Coupe du monde de slalom a parfaitement maîtrisé les deux manches de ce slalom pour s'imposer avec plus d'une demi-secodne d'avance sur son premier poursuivant, Andre Myhrer (0"57), et plus d'une seconde sur le troisième de l'épreuve, son compatriote Mario Matt (1"09). Deuxième temps de la 1ère manche à seulement 1 centième de Jens Byggmark, l'Autrichien a conservé son rythme sur la deuxième, au contraire de la plupart de ses rivaux, pour réaliser le 3e temps mais surtout être le plus rapide sur l'ensemble des deux manches.

Sous pression, Byggmark n'a pas tenu le choc, partant à la faute et voyant ses espoirs de victoire s'envoler. A 23 ans, Hirscher profite de ce succès pour conforter sa position de leader du classement de la Coupe du monde de la spécialité, et s'emparer en même temps de la place de leader du classement général de la Coupe du monde aux dépens d'Aksel Lund Svindal, absent sur cette course.  Il s'agit de son 9e podium consécutif dans les disciplines techniques, un record en Coupe du monde. "C'était une  course difficile et, au portillon (de départ de la seconde manche), j'ai pensé  que pour accrocher le podium il fallait skier au maximum, a déclaré le jeune autrichien à l'arrivée. C'est la 5e fois (en  fait la 6e) que je participe à ce slalom. Les trois premières (les quatre)  années, cela n'avait pas fonctionné. J'avais été rebuté par le plat et je  n'avais qu'une 15e place comme meilleur résultat. L'an dernier, j'avais brisé  la glace en gagnant. Alors, c'est fou de gagner ici pour la 2e fois de suite."

Dans le camp français, les satisfactions sont nombreuses. Sur une piste qui s'est rapidement dégradée avec un épais brouillard en plus, ils étaient cinq à avoir gagné leur ticket pour la 2e manche. Avec respectivement les dossards 38, 25 et 43, Victor Muffat Jeandet (23e au final), Jean-Baptiste Grange (22e) et Thomas Mermillod-Blondin (17e) se sont bien illustrés, ce dernier se payant même le luxe de réaliser le meilleur temps de la 2e manche. Steve Missilier n'a pas été en reste, puisqu'il a réalisé le 2e temps de cette manche pour finir à une très belle 9e place, juste derrière Kostelic, grapillant 16 dixièmes au maître Hirscher. Mais le plus régulier de tous, c'est une nouvelle fois Alexis Pinturault. Huitième temps de la 1ère manche, le skieur de Courchevel a repris deux rangs lors de la 2e manche pour finir en 6e position. "Globalement, je fais une bonne deuxième manche et c'est satisfaisant  au vu de ce que j'ai eu (blessé à la cheville gauche en juillet, ndlr). Il  m'aurait fallu partir un peu plus devant en première manche (dossard 14,  ndlr)", a estimé le vainqueur de Val d'Isère.