Dominik Paris 012013
Dominik Paris | AFP

Descente : Dominik Paris s'impose à Kitzbühel

Publié le , modifié le

Dominik Paris a damé le pion à tous les ténors de la descente, samedi, pour signer la plus prestigieuse victoire sur la mythique Streif de Kitzbühel. L'Italien devance le Canadien Erik Guay et l'Autrichien Hannes Reichelt. David Poisson prend la 4e place.

Didier Cuche à la retraite, Kitzbühel allait forcément se trouver un nouveau roi. On le pensait norvégien ou italien voire autrichien. Il sera bien italien, pas celui que l'on attendait. Christof Innerhofer relégué en 46e position dans le portillon de départ, pénalisé pour pas avoir respecté un drapeau jaune au dernier entraînement, Dominik Paris n'a, lui, pas manqué l'occasion de frapper un grand coup. Finissant à plus de 142 km/h sur le saut final, le skieur de Haut-Adige s'impose en 1'57"56, soit 13 centièmes de mieux qu'Erik Guay et 36 de marge sur Hannes Reichelt qui sauve l'honneur autrichien. Paris signe sa seconde victoire en carrière après celle acquise à Bormio fin décembre. Il succède à Kristian Ghedina, seul vainqueur italien jusque-là sur la Streif (1998).

Innerhofer a donc payé cher son comportement. Parti avec une visibilité amoindrie, le vainqueur de Wengen a pris des risques sur le haut du tracé avant de commettre une petite faute et de concéder un maximum de temps. Il termine loin du compte, à 1"92 de son compatriote (21e). Mais rien n'est perdu pour le globe de cristal de la discipline. Innerhofer rétrograde au 5e rang, à 74 points du nouveau leader, Dominik Paris. Le vainqueur de Kitzbühel devance désormais de six points Aksel Lund Svindal, seulement 10e de la descente, et Klaus Kroell de 60 points.

Clarey rate l'exploit, Poisson s'illustre

Voilà plus de 15 ans que l'on attend un successeur à Luc Alphand sur la mythique Streif. Meilleur temps jusqu'au dernier intermédiaire, Johan Clarey a bien failli être celui-là. Septième du super-G vendredi, le Savoyard s'était élancé comme une fusée dans la descente de Kitzbühel (Autriche). Mais une  petite faute de carre dans le devers, une chute en voulant reprendre de la vitesse avant de finir dans les filets lui coûtent peut-être la plus belle victoire de sa carrière. "J'ai mal au cou un peu, un peu mal à la tête. Mais ça va aller. C'est plus la déception qui est présente, car j'avais vraiment bien skié aujourd'hui, regrette-t-il. J'étais vraiment bien dans l'allure, dans la bonne trajectoire, serein au départ. Et puis, là, je casse mes skis de course, je marque zéro point. Je suis dégoûté. J'ai l'impression que je suis maudit car même quand je skie bien, il m'arrive toujours une bricole. Mais c'est la Streif. Pour l'instant, je suis un peu dégoûté."

La bonne surprise tricolore est venue des skis de David Poisson. Parti avec le dossard 29, l'Annécien prend finalement la 4e place à l'arrivée, à six dixièmes du vainqueur du jour après une faute sur la fin du tracé. "Aujourd'hui, je n'étais pas super satisfait de ce que j'avais fait en haut, donc je me suis dit: 'si tu ne fais pas un bon bas, ça va être dur'. Alors j'ai tout mis, analyse Poisson. Ici, on sait que c'est un combat et qu'il ne faut rien lâcher." Adrien Théaux doit se contenter de la 14e place (+1'38"). Deuxième à s'élancer, Guilermo Fayed finit 23e, Brice Roger 28e (+2"49). Loin d'être dans son élément, Alexis Pinturault a limité la casse en vue du combiné qui sera décerné après le slalom de dimanche. Sur la Streif, le slalomeur français qui n'avait plus disputé de descente depuis près d'un, a longtemps été dans les meilleurs chronos avant de commettre une faute dans le devers fatal à Clarey. Il se contente finalement de la 34e place.

Classement de la descente

1. Dominik Paris (ITA)                1:57.56
    2. Erik Guay (CAN)                    1:57.69
    3. Hannes Reichelt (AUT)              1:57.92
    4. David Poisson (FRA)                1:58.16
    5. Max Franz (AUT)                    1:58.17
    6. Klaus Kroell (AUT)                 1:58.29
    7. Kjetil Jansrud (NOR)               1:58.45
    8. Georg Streitberger (AUT)           1:58.57
    9. Aksel Lund Svindal (NOR)           1:58.72
    10. Manuel Osborne-Paradis (CAN)       1:58.79
...
    13. Adrien Théaux (FRA)                1:58.94
    22. Guillermo Fayed (FRA)              1:59.74
    27. Brice Roger (FRA)                  2:00.05
    33. Alexis Pinturault (FRA)            2:00.79
    35. Thomas Mermillod Blondin (FRA)     2:01.13
    36. Yannick Bertrand (FRA)             2:01.57

Classement général de la Coupe du monde :

    1. Marcel Hirscher (AUT)      935 points
    2. Aksel Lund Svindal (NOR)   876
    3. Ted Ligety (USA)           736
    4. Felix Neureuther (GER)     646
    5. Ivica Kostelic (CRO)       484
    6. Manfred Mölgg (ITA)        477
    7. Alexis Pinturault (FRA)    474
    8. Hannes Reichelt (AUT)      449
    9. Kjetil Jansrud (NOR)       433
    10. Christof Innerhofer (ITA)  396
    ...
    16. Adrien Théaux (FRA)        301
    18. Johan Clarey (FRA)         282
    28. Steve Missillier (FRA)     160

       Classement de la Coupe du monde de descente :

    1. Dominik Paris (ITA)         317 points
    2. Aksel Lund Svindal (NOR)    314
    3. Klaus Kröll (AUT)           261
    4. Erik Guay (CAN)             253
    5. Christof Innerhofer (ITA)   244
    ...
    8. Johan Clarey (FRA)          174
    11. Adrien Théaux (FRA)         114
    13. David Poisson (FRA)         112