Wengen : Beat Feuz dompte le Lauberhorn

Wengen : Beat Feuz dompte le Lauberhorn

Publié le , modifié le

Comme en 2012, le Suisse Beat Feuz a remporté la mythique descente de Wengen (Suisse) sur le Lauberhorn. Parti avec le dossard n°1, le champion du monde en titre a établi un temps de référence sur lequel tous ses adversaires se sont cassés les dents. Aksel Lund Svindal (+18 centièmes) et Matthias Mayer (+67 centièmes) complètement le podium. Maxence Muzaton termine à une très belle 7e place.

La malédiction de Wengen se poursuit. Depuis Bode Miller en 2007 et 2008, aucun skieur n'est parvenu à conserver son titre sur le Lauberhorn à Wengen. Aksel Lund Svindal, vainqueur en 2017, est venu mourir à 18 centièmes seulement (un souffle sur une descente de près de deux minutes et trente secondes) du maître du lieu cette année, Beat Feuz. Le Suisse, déjà victorieux en 2012, égale du même coup le record de succès à Wengen qu'il co-détient désormais avec Bode Miller donc, mais aussi Stephan Eberharter, Kristian Ghedina et Franz Klammer. Feuz devance Svindal de 18 centièmes et Matthias Mayer de 67 centièmes.

C'est la deuxième victoire de la saison pour Beat Feuz en descente après celle de Lake Louise (Canada) en début de saison. Seulement devancé par Aksel Lund Svindal, Feuz affirme son statut de favori à la médaille d'olympique en février prochain à PyeongChang. Surtout, il cherchera à devenir le premier skieur à réaliser le doublé Wengen-Kitzbühel weekend prochain sur la Streif.

Muzaton brille, Théaux aux portes du top 10

Maxence Muzaton est le meilleur français de la journée. Brillant septième avec son dossard 21, le Français réussit son premier top 10 en carrière en descente et à Wengen s'il vous plaît ! A 27 ans, Muzaton adore la station suisse puisqu'il y avait déjà terminé deuxième du combiné il y un an jour pour jour. De plus, Muzaton semble aimer la difficulté puisque son précédent meilleur résultat était une 11e place... à Kitzbühel!

Adrien Théaux, repoussé à près de secondes (+1.84) de Beat Feuz termine 11e alors que les autres Français, Nicolas Raffort, Johan Clarey Brice Roger et Guillermo Fayed ont terminé plus loin.

Christophe Gaudot @ChrisGaudot